Contrôle douanier: cinq objets de contrebande étranges en provenance de Russie

AP
Oubliez les armes et les drogues, d’autres produits plutôt exotiques sont sous les projecteurs des douaniers russes.

1. Char de la Seconde Guerre mondiale

Crédit : Igor Russak/RIA NovostiCrédit : Igor Russak/RIA Novosti

Le 28 juillet dernier, un tribunal russe a rejeté l’appel d’un résident de Moscou condamné à trois ans d’emprisonnement avec sursis pour avoir tenté de faire passer un char T-34–85 au Kazakhstan depuis la Russie à bord d’un train. Le Moscovite rusé a vendu le char, qu’il avait acheté en Lettonie pour 20 000 euros, à un client au Kazakhstan pour 230 000 euros, mais a tenté d’exporter l’engin sans remplir les formalités obligatoires pour éviter de payer les taxes. L’homme a été arrêté près de la frontière russo-kazakhe et accusé de trafic d’objets de valeur culturelle sans la permission des autorités. Le char a été confisqué.

2. 350 faux œufs de Fabergé

Crédit : APCrédit : AP

En décembre 2010, les services douaniers de l’aéroport Charles de Gaulle ont saisi un lot incroyable de 350 œufs de Fabergé importé en contrebande depuis la Russie. Malgré les sceaux de la cour royale, les objets se sont avérés contrefaits : une conclusion guère surprenante, puisque Carl Fabergé, célèbre joaillier russe, n’en fabriqua que 71.

3. Pièces détachées d’avions MiG et Su

Crédit : Ramil Sitdikov/RIA NovostiCrédit : Ramil Sitdikov/RIA Novosti

Les pièces détachées d’avions militaires sont le premier choix des contrebandiers russo-ukrainiens, à en juger par la fréquence de leur présence dans les actualités. Les pièces détachées et les documents correspondants des avions MiG, considérés tous deux comme objets à usage militaire interdits aux civils, ont fait l’objet de plusieurs tentatives de trafic depuis la Russie vers l’Ukraine. La tentative sans doute la plus audacieuse revient aux anciens employés de la base aérienne de Lipetsk qui, en 2016, auraient volé 700 pièces de MiG-29, Su-24 et Su-25 à la base et s’apprêtaient à les vendre en Ukraine. Quelqu’un avait-il l’intention d’assembler un avion dans son jardin dans ce pays ?

4. 18 kilos de queues de cerf !

Crédit : Nikolay Gyngazov/Global Look PressCrédit : Nikolay Gyngazov/Global Look Press

En 2016, les douaniers d’Oussourisk (8 000 km de Moscou) ont arrêté un ressortissant chinois qui tentait de passer – tenez-vous bien – 80 queues de cerf fraîchement coupées en Chine : les queues sont utilisées dans la médecine traditionnelle chinoise. La cargaison de quelque 18 kilos (estimée à 784 000 roubles/11 200 euros) a été confisquée. Le détenu a avoué avoir voulu vendre 78 queues et manger les deux autres lui-même.

5. 142 tortues et 28 lézards

Crédit : ReutersCrédit : Reuters

En mars 2016, les douaniers de l’aéroport de Domodedovo ont arrêté une femme qui transportait 170 reptiles dans ses bagages. La femme affirmait qu’il s’agissait d’un cadeau pour un ami qui vivait au Vietnam. Elle aurait certainement dû plutôt lui acheter des matriochkas.

Lire aussi : 

La « dolce vita » des entreprises publiques russes sous le feu des critiques

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.