À Moscou, un Parc pour réapprendre les métiers manuels

Une master class donnée lors de l'ouverture du Parc des métiers à VDNKh.

Une master class donnée lors de l'ouverture du Parc des métiers à VDNKh.

Evgeny Biyatov / RIA Novosti
Marre de la vie urbaine ? À Moscou, un endroit unique fera de vous un pro des professions manuelles. Les cours dispensés vous aideront-ils à vous installer à la campagne ? Les journalistes de RBTH les ont notés de un à dix.

À l’entrée du Parc des métiers, un vieil homme courroucé avec une canne sermonne un hipster aux immenses lunettes jaunes : « Qu’est-ce que tu viens faire ici avec ton iPhone ? Tu devrais aller à la campagne. Quarante seaux de pommes de terre et tu auras tout compris au travail ». Le jeune homme mélancolique fait semblant d’être en retard à samaster-class et presse le pas.

Le Parc des métiers est une petite zone du célèbre VDNKh (centre des expositions de Moscou). Vous pouvez y apprendre à travailler le bois, nourrir les vaches ou faire de la poterie. Les master-classes sont souvent gratuites, pour les cours payants, il faut compter entre 3 000 roubles (40 euros) pour la sculpture de jardin et 18 000 roubles (250 euros) pour une formation de barista.

Quels sont les cours proposés ? Vous aideront-ils à survivre au fin fond de la forêt et à atteindre la sagesse de la viecampagnarde ? Les journalistes de RBTH les ont notés de un à dix.

Aménagement d’une chaumière

Par exemple, la menuiserie. Pour cela, direction l’atelier CM-47, où vous apprendrez à découper le contreplaqué à la scie sauteuse ou à manier l’appareil de découpe laser. Sept sur dix – les appareils de découpe laser sont rares dans la forêt.

Pour le moment, les principaux clients de l’atelier sont principalement des enfants. En Russie, la pyrogravure est à la mode chez les enfants depuis l’époque soviétique. Ici, ils peuvent s’en donner à cœur joie.

Au Parc des m&eacute;tiers.n&#1057;&#1052;-47<p>Au Parc des m&eacute;tiers.</p>n
Au Parc des m&eacute;tiers.n&#1057;&#1052;-47<p>Au Parc des m&eacute;tiers.</p>n
 
1/2
 

Dans le studio de design industriel Uniquely, vous apprendrez à équiper la chaumière avec des meubles en béton. « Le béton est à la mode, assure Anna, directrice d’Uniquely. On aurait tort de n’y voir qu’un matériau rude et ennuyeux ». Le studio organise des master-classes de fabrication de lampes en béton – il vous apprend à mélanger le béton et à préparer les moules. A l’avenir, ils envisagent de lancer des master-classes avec d’autres matériaux. C’est utile, mais pas indispensable à la survie. Cinq sur dix.

À côté d’Uniquely, Dymov Ceramic dispense aussi des master-classes. Elles vous aideront à décorer votre table en béton de jolis potsd’argile. Outre la céramique banale, l’atelier vous apprendra à faire des carreaux de céramique. Avec les master-classes, Dymov propose des clubs spécialisés de poterie. Six sur dix.

Un autre atelier, Tsvetochni, vous présentera les bases de l’art floral. Ainsi, votre pot d’argile trônera sur la table en béton rempli de bouquetsde fleurs fait main. C’est certes joli, mais c’est zéro en termes d’utilité.

S’alimenter

Au Parc des métiers, vous n’apprendrez malheureusement que les bases de la production alimentaire. La petite ferme accueillante (c’est d’ailleurs ici que le bouc Timour, célèbre pour son amitié avec un tigre, a été remis d’aplomb) propose régulièrement différents master-classes et conférences aux jeunes éleveurs. Aujourd’hui, on parlera des types d’aliments, demain on montrera comment donner correctementdu foin aux vaches. Les responsables de la ferme précisent qu’on y enseigne qu’aux jeunes éleveurs de moins de 12 ans.  Sept sur dix.

Si vous avez déjà une vache, il est temps de songer à améliorer votre situation financière. Vous pouvez vendre le lait, mais le fromage marge mieux. L’école de fromagerie est l’un des rares lieux du Parc des métiers à attirer de vrais fermiers dans ses cours.

Le cours express « Jeune fromager » ne s’adresse pas aux enfants et apporte des compétences pratiques concrètes. « Après le cours, il ne vous reste plus qu’à acheter un pH-mètre et un thermomètre et vous pouvez fabriquer du fromage à la maison dans une casserole », assure Olessia Chevtchouk, fondatrice de l’École de fromagerie. Entre quatre et sept sur dix – tout dépend de votre amour du fromage.

Ainsi, aucune master-class du Parc des métiers ne remportela note maximale. Pourtant, cela ne veut pas dire que vous allez vous ennuyer dans les ateliers du parc, et c’est ce qui compte dans ce type de loisirs. 

Lire aussi :

Six salles de cinéma en plein air à Moscou

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.