Un blogueur russe confondu avec le capitaine de l’équipe d’Islande

Aron Gunnarsson

Aron Gunnarsson

Reuters
Pendant son temps libre, le capitaine de l’équipe nationale d’Islande Aron Gunnarsson travaille dans un hôtel. Ou pas. Ou alors c’est un blogueur saint-pétersbourgeois.

L’impressionnante réussite de l’équipe d’Islande de football a suscité l’enthousiasme dans le monde entier, y compris en Russie. Qualifiée pour l’Euro pour la première fois de son histoire, l’Islande a atteint les quarts de finale après avoir infligé une défaite à l’un des favoris du tournoi, l’Angleterre.

Les réseaux sociaux sont particulièrement émus par le fait que nombre de joueurs islandais occupaient des postes tout à fait ordinaires avant le succès de leur équipe : l’équipe d’Islande compte un ancien réalisateur, un pilote et un pêcheur, alors que l’entraîneur était dentiste.

Le capitaine dans un hôtel

Les utilisateurs russes de Twitter n’étaient dès lors pas étonnés lorsqu’après la victoire des Islandais contre l’Angleterre, un tweet a annoncé que le capitaine de l’équipe Aron Gunnarsson travaillait dans un hôtel à Reykjavik quand il ne jouait pas au football. Le tweet fournissait des « preuves » : deux photos du capitaine barbu en maillot de l’équipe nationale et une troisième en costume.

« Aron Gunnarsson, joueur de l’équipe nationale d’Islande. Le reste du temps, directeur adjoint de Reykjavik Residence Hotel ».

Le tweet est rapidement devenu viral, capitalisant des centaines de retweets et plus de dix mille likes. Gunnarsson, qui combinait si bien son travail à l’hôtel et le football, était salué et cité en exemple pour l’équipe russe, sortie piteusement de l’Euro-2016.

Un double-informaticien

En réalité, Aron Gunnarsson est un footballeur professionnel qui n’a jamais travaillé dans un hôtel. Publiée par un twitto pétersbourgeois, la photo « en costume » montre en réalité le microblogueur russe Alexandre Ponomarev.

Malgré sa ressemblance saisissante à Gunnarsson, Ponomarev est un simple informaticien qui travaille dans un bureau et ne s’est jamais intéressé ni à l’équipe d’Islande ni au football dans son ensemble.

Cependant, il a bien apprécié la blague et a raconté à la chaîne de télévision Life, qu’il « n’arrêtait pas de rigoler depuis deux jours ». Les microblogueurs ont déjà décidé de lancer une cagnotte pour lui acheter un maillot islandais, dit-il. Il s’est saisi de la blague sur son travail dans un hôtel et a marqué sur son profil Twitter : « on a des suites, des suites junior, toutes les chambres ont une salle de bain ».

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.