Cinq anciens de Ioukos qui ont réussi en Russie

De gauche à droite : Vladislav Sourkov, Mikhaïl Khodorkovski (de dos)

De gauche à droite : Vladislav Sourkov, Mikhaïl Khodorkovski (de dos)

Kommersant
Paradoxe : pendant que d’anciens propriétaires de Ioukos sont en conflit judiciaire avec les Russie, d’ex-employés de cette compagnie pétrolière ont une réelle influence sur les décisions économiques et politiques dans le pays.

1. Le fondateur de Russie unie

Vladislav Sourkov. Crédit : Kommersant

Vladislav Sourkov, le conseiller du président, est considéré comme le fondateur du parti au pouvoir Russie unie et comme l’architecte du système politique contemporain.

C’est lui qui, en 2005, a inventé l’expression « démocratie souveraine », signifiant la construction d’une verticale du pouvoir sans souci de la communauté internationale, et c’est aussi lui qui, en 2015, a convaincu les dirigeants des républiques populaires de Donetsk et Lougansk de signer les accords de Minsk.

Jusqu’en 2012, Sourkov supervisait toute la politique intérieure du pays au poste de vice-directeur de l’administration présidentielle. Sa carrière a commencé à la fin des années 1980 en tant que garde du corps de Mikhaïl Khodorkovski, futur propriétaire de Ioukos, avant de mettre le cap sur la publicité et des relations publiques.

Jusqu’en 1996, Sourkov occupait des positions dirigeantes dans la banque Menatep, appartenant à Mikhaïl Khodorkovski (aujourd’hui fermée). Cependant, selon le journal Forbes, M. Khodorkovski refusa de le nommer partenaire, ce qui poussa Vladislav Sourkov à passer à la concurrence, puis à travailler pour le gouvernement.

2. Le cofondateur de Facebook et d’Alibaba

Iouri Milner. Crédit : Kommersant

L’investisseur Iouri Milner a été le premier à proposer aux oligarques russes d’investir des fonds dans les grandes compagnies internet étrangères. Alicher Ousmanov, un milliardaire de la métallurgie proche du Kremlin, est devenu son principal partenaire en 2006, après avoir racheté Kommersant, l’un de plus grands journaux du pays. Ils ont créé ensemble le fonds DST, qui a acquis des parts minoritaires dans Facebook, Groupon, Zynga et dans le géant chinois Alibaba. À un moment donné, les partenaires ont même essayé de racheter Twitter.

En 2009, M. Milner est rentré dans le top-5 des « investisseurs technologiques les plus intelligents » selon le journal Fortune. Mais c’est dans la banque Menatep que M. Milner a fait ses premières armes dans les affaires. En 1996, il devint dirigeant de la division des investissements de la banque, puis a dirigé la compagnie d’investissement Alliance-Menatep, créée dans le cadre de l’établissement bancaire. Un an plus tard, Iouri Milner était déjà responsable de tous les investissements de la banque.

3. Un ministre milliardaire à la retraite

Sergueï Gueneralov. Crédit : Kommersant

Dans les années 2000, Sergueï Gueneralov était l’un des plus puissants industriels de Russie. Il possédait des sociétés de construction mécanique, d’exploitation de charbon, des usines de sucre, le port commercial de Vladivostok ainsi que 49 navires de commerce, y compris quatre brise-glaces.

En 2012, il vendit son principal actif, la compagnie de transport Fesco. Selon le journal Kommersant, le montant de la transaction était supérieur à un milliard de dollars.

M. Gueneralov a commencé sa carrière chez Ioukos, où il travaillait en 1993 comme directeur exécutif de l’économie et des finances, puis comme vice-président senior. Après avoir quitté la compagnie pétrolière en 1998, Sergueï Gueneralov passa directement au gouvernement du pays : il devint ministre du Carburant et de l’Energie. Après sa démission au début des années 2000, il fonda le groupe « Investisseurs industriels ».

4. Un milliardaire actif

Andreï Gouriev. Crédit : Igor Russak/RIA Novosti

La compagnie Fosagro, productrice de minéraux et appartenant à Andreï Gouriev, possède les plus grandes réserves de métaux rares de Russie. Selon le journal Forbes, la fortune de M. Gouriev s’élevait en 2015 à 3,5 milliards de dollars (environ 3,2 milliards d’euros).

Au début des années 1990, Gouriev travailla à la banque Menatep en tant qu’expert principal du service de conservation des données, mais changea ensuite d’activité pour se lancer dans l’industrie minière et chimique. En 2001, il se retira des affaires et devint sénateur jusqu’en 2013, quand il revint à Fosagro.

Au passage, Gouriev parvint à faire l’acquisition des actifs miniers de Ioukos.

5. Un sauveur de banques

Sergueï Gorkov. Crédit : Dmitry Astakhov/RIA Novosti

En 2014, les pertes de Vneshekonombank, principale société de développement en Russie, dépassèrent les 250 milliards de roubles (3,1 milliards d’euros). Il n’existe pas encore de données pour l’année 2015, mais il est déjà évident que la banque aura besoin d’une aide du gouvernement à hauteur de 1,84 milliards d’euros.

Le responsable de la réforme de la banque sera Sergueï Gorkov, ancien vice-président de la plus grande banque du pays, la banque d’Etat Sberbank. Dans son ancienne société, il licencia 30 000 personnes en deux ans au nom de la rentabilité.

M. Gorkov a fait ses armes dans la gestion des ressources humaines au sein de la société de Mikhaïl Khodorkovski. De 1997 à 2005, il était directeur des ressources humaines de Ioukos, et, selon les souvenirs de ses collègues, faisait partie des cinq personnes qui dirigeaient réellement la compagnie pétrolière.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.