Internet russe : 10 faits

Le métro de Moscou dispose depuis décembre 2014 d’un réseau gratuit accessible sur toutes les lignes.

Le métro de Moscou dispose depuis décembre 2014 d’un réseau gratuit accessible sur toutes les lignes.

Mikhail Japaridze/TASS
Les desktops commencent à céder du terrain. En un an, le nombre d’utilisateurs russes qui surfent sur Internet depuis des appareils mobiles a augmenté de 90%. RBTH a trouvé plusieurs autres faits intéressants au sujet du secteur Internet russe.

1. 11,8 millions d’utilisateurs russes (14%) se connectent à Internet uniquement à partir d’appareils mobiles
Selon les données du groupe TNS, pour la première fois, le nombre de personnes accédant à Internet depuis des desktops a enregistré une baisse en 2015. En revanche, la part des utilisateurs d’appareils mobiles s’est accrue de 90%. Toutefois, les ordinateurs restent encore l’instrument le plus populaire de connexion à Internet.

2. Le métro de Moscou est le premier du monde à proposer un Wi-Fi gratuit dans les rames
Le métro de la capitale russe dispose depuis décembre 2014 d’un réseau gratuit accessible sur toutes les lignes : MosMetro Free. La vitesse de connexion est de 100 Mbits par seconde et par rame. Le fournisseur d’accès MaximaTelecom rappelle que certaines villes du monde  proposent le réseau Wi-Fi aux stations, mais pas dans les tunnels et qu’il n’existe pas pour le moment d’autres projets semblables à celui de Moscou. Toutefois, le métro de Moscou ne dispose justement pas de Wi-Fi aux stations.

3. La Russie est propriétaire de trois domaines Internet : .RU, .РФ(RF)et .SU
Le domaine .RU détient actuellement le leadership d’après le nombre de sites enregistrés : plus de 5 millions en novembre 2015. Vient ensuite .РФ avec 888 008 sites et .SU avec 119 257 sites. Le domaine le plus cher de la zone cyrillique (.РФ) a été vendu pour 15 millions de roubles (555 500 dollars au cours de la date de la transaction).
 

4. Le secteur Internet russe ne possède pas encore de fonction kill switch

Les autorités russes n’ont pas encore la possibilité de débrancher le pays du réseau global, comme l’a fait, par exemple, l’Egypte pendant les troubles de 2011. Mais, selon le porte-parole de la présidence russe, Dmitri Peskov, il ne peut en être question et cette éventualité n’est même pas envisagée. Toutefois, Moscou étudie des mesures de défense en matière de cybersécurité dans le contexte d’un comportement « imprévisible » des partenaires occidentaux.

5. Le moteur de recherche le plus populaire de Russie est Yandex

Yandex détient depuis longtemps le leadership parmi les moteurs de recherche en Russie, mais Google se taille également une part importante de marché. D’après les statistiques de Morgan Stanley, Yandex a enregistré au début de l’année une baisse de 2,8%, tandis que Google a marqué une hausse de 5%.

6. Le réseau social russe VKontakte est plus populaire que Facebook

VKontakte est le réseau social le plus populaire de Russie. Le site VK.com est le plus visité dans le secteur Internet russe, avec un record de 70 millions en un jour, a indiqué Andreï Rogozov, chef du département des études de VKontakte. Facebook arrive juste derrière : il a la préférence de 28% des utilisateurs. Le réseau Odnoklassniki (Copains d’avant) a encore moins d’adeptes : 13%. Viennent ensuite YouTube (7%) et l’outil de microblogage Twitter (4%) dont l’auditoire ne s’élargit pratiquement plus en Russie.

7. Le montant de l’« Internet-économie » russe est estimé à 2,2% du PIB

Depuis 2014, le marché Internet a réalisé une percée et s’est accru de 46%, jusqu’à 14,11 milliards d’euros, a déclaré le premier ministre russe, Dmitri Medvedev.

8. Le secteur Internet russe compte cinq « listes noires »

La Russie dispose d’un registre unique de sites interdits, mais les raisons du blocage peuvent être différentes. Ce sont des déclarations extrémistes, des images de pornographie enfantine, des informations sur les moyens de se suicider ou de préparer et diffuser des drogues. En outre, un site peut être fermé pour des appels à des manifestations non sanctionnées, pour la violation des droits d’auteur et pour la publication d’autres informations interdites sur décision de la justice.

9. Un premier site du domaine .RU évoque la technique du world wide web (www)

Le site WWW.ru a fait son apparition en 1990 pour devenir le premier dans le pays. La même année, la Russie a mis au point son système national de courriel – quand les ordinateurs communiquaient au moyen de lignes téléphoniques – qui n’était accessible qu’aux établissements scientifiques. Les premiers fournisseurs d’accès n’ont fait leur apparition qu’en 1992-1993.

10. Le projet DREAM réunira sept pays

Le projet Diverse Route for European and Asian Markets (DREAM) consiste à bâtir, avec ses 8700 kilomètres de câble optique, la plus importante connexion optique entre l’Europe et l’Asie. Son itinéraire passe notamment par la Chine, le Kazakhstan, l’Ukraine et la Slovaquie. Tout au plus 15% du trafic Europe-Asie passe par le territoire de la Russie : les câbles sous-marins restent encore plus populaires que les systèmes terrestres.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.