Le prix Vaclav Havel pour Lioudmila Alexeïeva, figure russe de la défense droits de l’homme

La militante des droits de l’homme Lioudmila Alexeïeva régit à la remise du prix Vaclav Havel au Conseil de l'Europe à Strasbourg.

La militante des droits de l’homme Lioudmila Alexeïeva régit à la remise du prix Vaclav Havel au Conseil de l'Europe à Strasbourg.

EPA
Lioudmila Alexeïeva, militante de 88 ans, dirigeante du groupe d’Helsinki à Moscou a reçu le prix international Vaclav Havel, décerné pour une activité exceptionnelle dans la sphère de la défense des droits de l’homme.

Lioudmila Alexeïeva, militante des droits de l’homme, fondatrice et dirigeante du Groupe d’Helsinki à Moscou, membre du conseil présidentiel de développement de la société civile et des droits de l’homme a reçu le prix international Vaclav Havel pour sa contribution à la défense des droits de l’homme. Le prix a été remis lundi à cette militante de la première heure par le chef de l’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe (APCE) Anne Brasseur lors de l’ouverture de la session de l’Assemblée à Strasbourg.

Dans la short-list de cette année se trouvaient avec Lioudmila Alexeïeva l’initiative des jeunes pour les droits de l’homme (The Youth Initiative for Human Rights) et le mouvement pour les droits des femmes en Afghanistan. Le montant du prix est de 60.000 euros.

« Je félicite sincèrement Lioudmila Mikhaïlovna et considère qu’elle est précisément la personne qui a le plus mérité ce prix », a commenté pour RBTH la chargée des droits de l’homme en Russie Ella Pamfilova. La médiatrice a également souligné la cohérence avec laquelle Lioudmila Alexeïeva mène son activité depuis plusieurs années. « Elle ne recherche pas la confrontation mais cherche toujours des solutions mutuellement acceptables, c’est très important. Elle ne s’attache jamais aux apparences, n’essaie pas de plaire à qui que ce soit. Je veux lui souhaiter de continuer à défendre les droits de l’homme avec la même lucidité et la même énergie qui sont les siennes », a ajouté Pamfilova.

Le prix Vaclav Havel a été créé il y a trois ans par la Bibliothèque de l’ancien président de la République Tchèque Vaclav Havel, le fond « Charte 77 » et l’APCE.

Lioudmila Alexeïeva est née en 1927 à Evpatoria, URSS. Elle commença son activité de défense des droits de l’homme par une prise de position contre les procès visant des détenus politiques en 1966. Pour cela, elle fut renvoyée de son travail et exclue du PCUS, mais continua à dissimuler et répandre des « samizdat » (impression clandestine, ndlr) en faveur des droits de l’homme. En 1976, Alexeïeva devient l’un des fondateurs du Groupe d’Helsinki à Moscou (GHM), mais dès 1977, elle émigre aux Etats-Unis et ne revient en Russie qu’en 1993. Alexeïeva est l’auteure de plus de cent brochures et articles sur les droits de l’homme, de la monographie « Histoire de la pensée dissidente en URSS. Nouvelle période », des mémoires The Thaw Generation. Comme défenseure des droits, elle a été honorée par de nombreuses décorations : l’ordre français de la Légion d’Honneur (2007), la croix de commandeur de l’ordre du mérite de la République Fédérale d’Allemagne (2009), le prix Andreï Sakharov (2009), etc.  

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.