Affaire Yves Rocher : la défense de Navalny fait appel

Crédit photo : Grigory Syssoïev / RIA Novosti

Crédit photo : Grigory Syssoïev / RIA Novosti

La défense des frères Navalny a reçu une copie du verdict rendu le 30 décembre dernier, et a déposé une courte plainte dénonçant une série de violations commises lors du procès. Une plainte plus détaillée sera présentée ultérieurement.

Lundi 12 janvier, les avocats des frères Alexeï et Oleg Navalny, condamnés le 30 décembre dernier dans le cadre de l’affaire dite Yves Rocher, ont fait appel du jugement. La défense a reçu une copie du verdict rendu par un tribunal moscovite et a déposé une courte plainte.

Avocat

« Nous avons reçu une copie du verdict et le jour même nous avons déposé une courteplainte, le délai de l’appel en justice expirant ce lundi. Pour le moment, nous faisons état de violations procédurales, une plainte plus argumentée suivra », a annoncé l’avocat de l’opposant Alexeï Navalny, Vadim Kobzev, dans une interview à l’agence Interfax.

Selon ce dernier, l’attendu du jugement n’expose pas les raisons de la condamnation d’Oleg Navalny à trois ans et demi de prison ferme et d’Alexeï à une peine similaire, mais avec sursis : « Le  texte du verdict indique uniquement que la correction d’Alexeï Navalny est possible sans emprisonnement, quant à Oleg Navalny, elle requiert son isolement ».

Procès

Une audience de l’affaire des frères Navalny, accusés de détournement de fonds au détriment de la compagnie cosmétique française Yves Rocher, a eu lieu le 15 décembre dernier. La juge Elena Korobtchenko a alors annoncé que le jugement serait rendu le 15 janvier 2015. Toutefois, deux semaines plus tard, elle a avancé la date de l’énoncé du verdict au 30 décembre.

Les partisans de l’opposant Navalny ont expliqué ce changement de date par une tentative de prévenir des actions de protestation de masse similaires à celles tenues en juillet 2013 (le 18 juillet 2013 Alexeï Navalny a été condamné à 5 ans de prison pour détournement de 16 millions de roubles - près de 400 000 euros à l’époque - au détriment de la compagnie forestière Kirovles. En octobre de la même année, sa peine a été commuée en sursis). Plusieurs dizaines de protestataires ont alors tenu des rassemblements au cœur de la capitale russe.  

Le 30 décembre, le tribunal a condamné Alexeï Navalny à trois ans et demi de prison avec sursis et son frère Oleg à trois ans et demi de prison ferme. Le soir même, l’opposant a violé son assignation à résidence et s’est rendu dans le centre-ville de Moscou pour rejoindre le rassemblement tenu sur la place du Manège. Selon les protestataires, le meeting a rassemblé entre 4 000 et 5 000 personnes. Le ministère de l’Intérieur a de son côté fait état de 1 500 manifestants. Alexeï Navalny a été interpellé par la police peu après sa sortie du métro et reconduit chez lui. 

Réagissez à cet article en soumettant votre commentaire ci-dessous ou sur notre page Facebook

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.