Quel avenir pour Vladimir Evtouchenkov ?

16 juin 2014 : Vladimir Evtouchenkov lors du 21ème Congrès mondial du pétrole à Moscou. Crédit : Getty Images/Fotobank

16 juin 2014 : Vladimir Evtouchenkov lors du 21ème Congrès mondial du pétrole à Moscou. Crédit : Getty Images/Fotobank

Depuis le début des poursuites contre l’un des plus grands entrepreneurs russes, Vladimir Evtouchenkov (dont la fortune s’élève à 7,1 milliards d’euros selon Forbes), les analystes ne peuvent s’empêcher de comparer cette affaire à celle de l’ex-PDG de Ioukos Mikhaïl Khodorkovski, qui a retrouvé la liberté fin 2013 après 10 années passées en prison. Mais comme le soulignent certains experts, Evtouchenkov ne s’est jamais mêlé à la politique, au contraire de Khodorkovski.

 À la mi-septembre, la justice russe a ouvert une enquête pénale contre l’un des plus grands entrepreneurs du pays, Vladimir Evtouchenkov (dont la fortune s’élève à 7,1 milliards d’euros selon Forbes). Le groupe de l’homme d’affaires aurait en effet acquis des actions de la plus importante compagnie pétrolière de Bachkirie (région située à 1 400 kilomètres de Moscou) en profitant d’une ristourne illégale de 500 millions de dollars (395 millions d’euros). L’entrepreneur est depuis assigné à résidence. Depuis le début des poursuites, certains analystes ne peuvent s’empêcher de comparer l’affaire à celle de l’ancien PDG de Ioukos Mikhaïl Khodorkovski, qui a retrouvé la liberté fin 2013 après dix années en prison. Mais pour la plupart des experts russes, ces deux situations ont peu de choses en commun et, à la différence de Khodorkovski, Etvtouchenkov ne s’est jamais mêlé à la politique.

Histoire locale

Dans un premier temps, c’est Mikhaïl Khodorkovski lui-même qui a cru déceler une motivation politique dans l’affaire de Vladimir Evtouchenkov. Dans une interview accordée mi-septembre à l’agence de presse russe RBC, l’ancien patron de Ioukos a expliqué que c’était Igor Setchine, PDG de la compagnie pétrolière Rosneft, qui avait initié les poursuites contre l’homme d’affaires. D’après Khodorkovski, les volumes d’extraction de Rosneft ont baissé ces derniers temps et le géant russe aurait pu être intéressé par une société aussi prometteuse que Bachneft. Selon les chiffres de 2013, Bachneft est le leader du secteur pétrolier russe en termes de croissance de l’extraction annuelle de pétrole. L’entreprise a vu ses volumes augmenter de 4,1% pour atteindre 16,1 millions de tonnes. L’extraction quotidienne s’élevait ainsi à 44 000 tonnes par jour l’année dernière.

Igor Setchine a néanmoins rejeté ces accusations dans une interview à Bloomberg, déclarant que la compagnie pétrolière publique russe n’avait jamais été intéressée par Bachneft. « Je doute que l’affaire soit similaire à celle de Ioukos. Contrairement à Mikhaïl Khodorkovski, Vladimir Evtouchenkov est un personnage public qui participe à de grands projets politiques de l’État, dont le développement de puces ou de l’analogue russe du GPS, GLONASS », explique Dmitri Abzalov, président du Centre de communications stratégiques. Pour lui, il s’agit exclusivement « d’une histoire régionale liée à la privatisation de Bachneft et du complexe énergie-combustible bachkir ». Comme le rappelle l’expert, AFK Sistema (la holding dEvtouchenkov, ndlr) possède MTS, l’un des plus grands opérateurs de téléphonie mobile russes, ainsi que le fabriquant prometteur de microcircuits russes Mikron.

Vladimir Evtouchenkov est également considéré comme l’un des oligarques les plus éloignés de la politique. Même si selon Forbes, sa fortune s’élevait à 7,1 milliards de dollars en 2014, il ne finance aucune activité de partis politiques. Dmitri Abzalov rappelle d’ailleurs qu’il n’a jamais participé aux campagnes politiques de son beau-frère Iouri Loujkov, ancien maire de Moscou et un des hommes politiques les plus influents du pays par le passé.

Suite de l’affaire

Le groupe de Vladimir Evtouchenkov a racheté en 2009 les entreprises du complexe énergie-combustiblede Bachkirie à la famille de Mourtaz Rakhimov, ancien président de cette république. À l’époque, le patron de Bachneft était le fils du président, Oural. Selon les termes du contrat, la somme devait s’élever à 2,5 milliards de dollars (1,98 milliard d’euros), mais AFK Sistema a initialement précisé que 500 millions de dollars ne seraient payés que si Bachneft respectait certains indicateurs financiers. La société n’a finalement pas réussi à atteindre ces chiffres et la somme de la transaction sest finalement établie à 2 milliards de dollars (1,58 milliard d’euros). « Bachneft était une des dernières sociétés privées dans le secteur », indique Abzalov. De plus, selon Finam, la valeur marchande de ses actifs s’élevait à l’époque à 1 milliard de dollars (790 millions d’euros). La somme de la transaction représentait donc le double, et la famille Rakhimov s'est retirée de la gouvernance de la république.

Selon la justice, les actions de Bachneft ont été acquises de manière illégale par Vladimir Evtouchenkov à cause de la différence réelle de 500 millions de dollars dans le prix. Comme indiqué dans le communiqué du procureur général, Oural Rakhimov a profité de la position publique de son père. Par conséquent, il a également été mis en cause en août 2014, avant de tomber sous le coup d’un mandat international.

Le procès d’Evtouchenkov a déjà eu un impact sur ses actifs financiers. Selon Anton Soroko, analyste du holding d’investissements Finam, Bachneft a considérablement perdu de son attrait pour les investisseurs sur les marchés boursiers, et la situation pourrait encore se détériorer si l’affaire prenait un tournant encore plus sérieux. « Je ne crois pas que l’affaire se développera de manière aussi négative avec, par exemple, la confiscation complète des actions de Bachneft au profit de l’État », estime Dmitri Abzalov.

La première conséquence de l’affaire Evtouchenkov a été la chute importante du prix des actions de sa société mère, AFK Sistema. D’après BrokerCreditService (BCS), au début de la semaine d’échanges à la bourse de Moscou, le 29 septembre, les actions de l’entreprise ont perdu plus de 18% en une journée. En outre, le communiqué officiel de l’Union russe des industriels et entrepreneurs indique que « l’arrestation de Vladimir Evtouchenkov détériore clairement le climat économique et d’affaires dans le pays ».

 

Réagissez à cet article tweetant @rbth_fr #Evtouchenkov


Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.