Fermeture de McDonald's : « Ne m’ôtez pas la liberté d'être gros »

Crédit : Reuters

Crédit : Reuters

Les internautes russe ont réagi avec humour à la fermeture des trois restaurants McDonald's à Moscou à cause d'infractions aux normes sanitaires. Le fait qu'un des restaurants de la chaîne qui a fermé ait été un des premiers McDonald's qui a ouvert en Russie sur la place Pouchkine a ajouté du piquant à la situation.

Trois restaurants de la chaîne McDonald's ont été fermés à Moscou le 20 août en raison d'infractions aux normes sanitaires, découvertes par les contrôleurs d'Etat du Service fédéral de surveillance en matière de protection des droits de consommateurs. Des contrôles ont commencé dans beaucoup d'autres McDonald's dans tous le pays. Entretemps, les internautes russes ont déjà réussi à lier cet événement avec les sanctions hostiles entre les États-Unis et la Russie à lister de tous les stéréotypes liés à l'établissement de l'enseigne populaire de restauration rapide.

L'un des restaurants fermés était le célèbre McDonald's sur la place Pouchkine, le premier ayant ouvert en URSS, marquant son entrée symbolique dans la mondialisation. Beaucoup d'utilisateurs ont publié des photos des énormes queues s'empressant à l'ouverture en janvier 1990.

@OlegSolskiy : Il y a 20 ans le big mac et le double cheese du #McDonald’s de la place Pouchkine était autrement meilleur que maintenant...

@golub : Nos ancêtres ont lutté pour le double cheese

La caisse sera disponible

Des utilisateurs ont y vu une implication politique en considérant cela comme une prolongation de la guerre des sanctions entre la Russie et les États-Unis :

@AveMisha : Je me suis tu quand ils sont venus pour la liberté de réunion. Je me suis tu quand ils sont venus pour la liberté d'expression. MAIS NE M'OTEZ PAS LA LIBERTE D'ETRE GROS

@ivan_f_davydov : Il se murmure qu'on ferme les McDonald's face à leur slogan extrêmiste « caisse libre » [ces justement avec de tels mots que les caissiers de McDonald's en Russie disent aux clients de passer leur commande, ndlr]

@Dobrokhotov : Je passe près du McDonald's vide, les journalistes font des interviews des gens étonnés à propos des relations russo-américaines.

@twitted_knitter : Année 2016, un député de la Douma sachant qu'il n'y a plus rien à interdire, donne juste des coups de pieds à son chien.

Les nouilles manquent aux Russes

D'autres ont vu dans la fermeture des restaurant des intrigues des concurrents et des perspectives pour le fast-food national russe :

@korobkov : Combien a donné Krochka Kartochka [une chaîne de restauration rapide russe, proposant de grandes pommes de terre avec différentes salades en guise d'accompagnement, ndlr] pour la fermeture des trois McDonald's ?

@Sandy_mustache : [Le maire de Moscou, ndlf] Sergueï Sabianine va ouvrir une chaîne de magasins de petits pains à la viande [c'est-à-dire des petits pains nationaux russes avec de la viande, les koulibiaki, ndlr]

@Shulz : Le McDonald's n'est pas fait pour les Russes : les Russes ont toujours mangé des nouilles et des matriochkas.

Enfin, les autres utilisateurs n'ont pas raté l'occasion de rire sur les thèmes traditionnels autour de la restauration rapide : la nocivité de la nourriture et le travail mal qualifié.

@crazy_kutas : On ferme massivement les restaurants McDonald's. Où vont désormais travailler les étudiants en sciences humaines ?

@KolyaKulikov : Comme partisan de la bonne bouffe, je soutiens l'initiative sur les McDonald's. Comme citoyen avec une vessie, c'est la panique ! [dans les McDonald's russes les toilettes sont gratuites, et certaines personnes n'y vont que pour cela, ndlr]

@yasviridov : McDonald's a les trois étoiles Michelin de la mort.

@twitted_knitter : Attention à la fermeture du McDonald's ! Prochaine station : silhouette mince.

Le journal en ligne The Village a aussi publié un photo-reportage plein de tristesse et de deuil depuis que le McDonald's de la place Pouchkine a fermé.

 

Et vous, qu'en pensez-vous ? Donnez-nous votre avis en tweetant @rbth_fr #mcdonalds

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.