Les coups de théâtre de 2013

Edward Snowden surprend et irrite Washington en trouvant refuge en Russie. L'opposant Navalny surprend les autorités avec un score élevé aux élections municipales de Moscou. Une membre de Pussy Riot déclenche une polémique en décrivant ses conditions de détention. Le Kremlin marque un point en trouvant une issue au problème des armes chimiques syriennes. Et Greenpeace voit ses militants arrêtés en Russie.

Le 1er janvier : Les américains perdent le droit d'adopter des orphelins russes. C'est La loi « Dima Iakovlev » 

Crédit photo : PhotoXpress

La loi porte le nom du petit Dima, un enfant russe âgé de 2 ans, qui est décédé lorsque son père adoptif, un Américain, l'avait oublié dans une voiture en plein soleil. Par la suite, un tribunal américain avait acquitté l'homme, accusé d'homicide involontaire.

La loi se réfère à ce cas précis, et d'autres cas similaires, interdisant depuis l'adoption d'orphelins russes par des Américains. Elle vise également les citoyens américains coupables de violations des droits de l'homme, ou ayant causé du tort à des ressortissants russes.

Les analystes considèrent la loi Dima Iakovlev comme une réponse à la loi Magnitski, adoptée aux États-Unis peu de temps auparavant. Par cette dernière, les USA avaient interdit l'entrée sur le territoire américain à 60 Russes, soupçonnés d'être impliqués dans la mort de l'avocat Sergueï Magnitski, décédé en 2009 dans un centre de détention à Moscou.

Plus tard, le Premier ministre Dmitri Medvedev avait déclaré que la loi Dima Iakovlev avait été « adoptée suite à une vague d'indignation à l'encontre de la décision prise par le Sénat américain » mais qu'elle n'était aucunement liée à la loi Magnitski, ni par son contenu, ni d'un point de vue juridique.

Le 17 janvier : Le chorégraphe principal du Bolchoï Sergueï Filine grièvement blessé Suite à une attaque à l'acide

Crédit photo : AP

Un homme masqué avait agressé à l'acide Sergueï Filine devant son domicile à Moscou. Le célèbre danseur souffrait de graves brûlures à la tête, au cou et aux yeux.

L'agression aurait été commanditée par un danseur soliste du Bolchoï, Pavel Dmitritchenko, incarcéré depuis. Après plusieurs opérations en Allemagne, Filine est rentré reprendre son travail.

Le 15 février : Une météorite explose au-dessus de Tchelabinsk, dans l'Oural. Des dizaines de vidéos enregistrent l'événement

Crédit photo : Reuters

Il s'agit de la plus grosse météorite observée depuis le 12 février 1947, lorsque la météorite Sikote-Aline était entrée dans l'atmosphère terrestre. Elle pesait 12000 tonnes et mesurait environ 19 mètres de diamètre.

Elle a fait 1500 blessés, et endommagé 3700 bâtiments. En octobre, un fragment pesant plus de 570 kg a été repêché lors de fouilles. Plusieurs sites internet ont commencé à mettre en vente des fragments.

Le 23 juin : Snowden débarque à Moscou... pour longtemps

Crédit photo : AP

L'homme qui a révélé les écoutes internet américaines, Edward Snowden, débarque par surprise à Moscou, sans visa ni autorisation. Le 25 juin, le président russe Vladimir Poutine confirme sa présence dans la zone de transit de l'aéroport Cheremetievo à Moscou. 

Le 30 juin, Snowden demande l'asile politique en Russie. Vladimir Poutine s'exprime le jour suivant : « Il peut rester ici, à une condition : cesser son travail, qui consiste à nuire à nos partenaires américains - même si ces mots semblent étranges, venant de moi ».

Le 12 juillet, après le rejet de ses demandes d'asiles par plusieurs pays, Snowden accepte la proposition de la Russie.

Edward Snowden a commencé à travailler dès le 1er novembre 2013 comme programmeur pour un grand site internet russe.

Les 5-6 septembre : La Russie préside le sommet du G20 à Saint-Pétersbourg

Crédit photo : RIA Novosti

Le 8e sommet du G20 est éclipsé par l'affaire des services secrets américains. Une rencontre officielle entre Barack Obama et Vladimir Poutine a dû être annulée peu avant, à cause de l'affaire Snowden. Les deux présidents se sont tout de même rencontrés en marge du sommet pour aborder la question syrienne.

Le 8 septembre : Lors des élections municipales à Moscou, l'opposant politique Alexeï Navalny s'offre la deuxième place

Crédit photo : RIA Novosti

Le maire sortant, Sergueï Sobianine affermit ses positions avec 51,37% des voix. Son challenger, l'avocat et blogueur Alexeï Navalny, fait cependant sensation en remportant 27,24% des voix - presque le double du score annoncé dans les sondages.

En juillet, Navalny avait été condamné pour abus de biens sociaux à 5 ans de détention. Le verdict n'étant pas encore entré en vigueur, il a tout de même pu présenter sa candidature. Ses avocats avaient fait appel. En octobre, la peine a été commuée en une mise en liberté conditionnelle.

Le 9 septembre : Une solution russe aux armes chimiques en Syrie

Crédit photo : AFP / Eastnews

Lors de la visite du ministre syrien des Affaires étrangères, son homologue russe Sergueï Lavrov lui conseille de placer les armes chimiques de son pays sous contrôle international. Le ministre syrien salue « la sagesse du gouvernement russe, qui cherche par tous les moyens à éviter une attaque américaine contre la Syrie ».

Le même jour, Barack Obama explique que cette initiative permet effectivement d'éviter l'intervention militaire prévue en Syrie.

Le 18 septembre : Greenpeace aborde une plateforme de Gazprom

Crédit photo : AP

Les militants de Greenpeace s'aggripent à la plateforme de Gazprom Prirazlomnaya, dans la mer de Petchora, pour protester contre l'extraction de pétrole et de gaz dans l'Arctique. Les unités spéciales russes arrêtent deux militants sur place.

Le 19 septembre, les gardes-frontières russes saisissent leur bateau Arctic Sunrise. Les 30 membres d'équipage sont accusés de piraterie et placés en détention provisoire. Ils encourent jusqu'à 15 ans de prison. 

Le 23 octobre, les accusations de « piraterie » sont commuées en « vandalisme », un délit assorti d'une peine maximale de 7 années d'emprisonnement. Le 11 novembre, les accusés sont transférés à Saint-Pétersbourg. Les militants ont été finalement libérés fin novembre, contre une caution à 45 000 euros.

Le 12 octobre : Nadejda Tolokonnikova, du groupe Pussy Riot, publie une lettre ouverte sur les terribles conditions carcérales

Crédit photo : AFT / Eastnews

Elle décrit les conditions de détention inhumaines dans un centre pénitentiaire de Mordovie. Les femmes sont forcée à travailler 17h par jour, pour un salaire inférieur à 70 euros. La direction du centre récuse toutes ces accusations.

En novembre Tolokonnikova est transférée vers un camp pénitentiaire près de Krasnoïarsk.

Le 13 octobre : Émeutes racistes à Moscou

Un dimanche, une foule furieuse traverse le quartier moscovite Biriouliovo. Une partie des manifestants vandalise le marché aux légumes et un centre commercial. La foule se compose majoritairement de jeunes nationalistes ; ils sont rassemblés devant le poste de police local, réclamant justice après le meurtre d'un jeune russe.

Dans la nuit du 10 octobre Egor Chtcherbakov, âgé de 25 ans, a été tué pour avoir défendu sa fiancée, importunée par un homme d’apparence caucasienne. Au cours de l’altercation, ce dernier a porté un coup de couteau à Egor Chtcherbakov. Les autorités réagissent par des expulsions massives d'étrangers en situation illégale.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.