La mémoire des soldats russes ayant combattu sur le sol français lors de la Première Guerre mondiale à l’honneur à Paris

Crédit : Maria Tchobanov

Crédit : Maria Tchobanov

Le 11 novembre 2013, l’Ambassadeur de Russie en France Alexandre Orlov accompagné de représentants des forces armées françaises et d’associations de Gardes Blanches émigrées russes a déposé des fleurs au mémorial « A la mémoire des soldats du corps expéditionnaire russe qui ont combattu en France en 1916-1918 ».

Pour la troisième année, la cérémonie est organisée sur la place du Canada à Paris dans le cadre des commémorations du 11 novembre (l’Armistice). Cette année, à l’occasion du 95e anniversaire de la fin de la Première Guerre mondiale, l’Orchestre de l’armée de terre de France a joué les hymnes russe et français devant le monument.

« Nous fêtons notre victoire commune à la Première Guerre mondiale, aujourd’hui les hymnes russe et français ont été joués ici en l’honneur de notre victoire et notre mémoire communes. Nous entamons l’année d’anniversaire du début de la Première Guerre mondiale. De nombreux événements majeurs nous attendent, notamment l’inauguration de nouveaux monuments à la mémoire des soldats russes qui ont combattu en France. Cette année, pour nous, est très importante », a dit l’Ambassadeur russe.

En s’adressant aux représentants de la diaspora russe, Alexandre Orlov les a remerciés de leur soutien « à la préservation, pour nous et nos descendants, de la mémoire d’une des pages les plus glorieuses de l’histoire des relations franco-russes ».

Le mémorial « A la mémoire des soldats du corps expéditionnaire russe qui ont combattu en France en 1916–1918 » a été inauguré à Paris sur les quais de Seine, à proximité du pont Alexandre III et du Grand Palais, en juin 2011. Selon l’idée de ses initiateurs (le Premier-Ministre et le ministre de la Culture français de l’époque, François Fillon et Frédérique Mitterand), c’est un hommage et un signe de respect vis-à-vis de tous les soldats et officiers russes qui, au sein des armées alliées, ont combattu en France lors de la Première Guerre mondiale et ont fidèlement rempli leur devoir militaire. Des centaines de soldats russes ont reçu les plus hautes distinctions et médailles de la République française pour leur héroïsme et leur courage.

Le corps expéditionnaire russe est arrivé au front durant la période la plus sanglante de la Première Guerre mondiale, critique pour la France et les alliés. Cette génération de soldats a connu un destin militaire difficile: les premières attaques au gaz et attaques aériennes, les premières batailles contre les chars et l’artillerie lourde. Entre 1914 et 1917, la Russie a perdu quelque 3,5 millions de soldats et d’officiers. Les cadres de l’armée ont été pratiquement exterminés.

En 2014, la Russie et la France organiseront une série d’événements commémoratifs communs consacrés au centenaire du début de la Première Guerre mondiale. Récemment, le Président français François Hollande a présenté le programme officiel des commémorations et a appelé tous les pays participants à prendre part au défilé militaire sur les Champs-Elysées le 14 juillet 2014 – au total, 72 pays ont participé à la guerre.

La France invite également la Russie à participer aux commémorations du centenaire de la bataille de la Marne. Dans la bataille sanglante sur la Marne (5–12 septembre 1914), les forces franco-britanniques ont réussi à contenir les divisions allemandes, en grande partie grâce aux actions de l’armée russe sur le front de l’Est. L’avancée des Russes en Prusse Orientale et en Galice a contraint le commandement allemand à redéployer les troupes stationnées en France sur le front russe. Cela a affaibli l’assaut des forces allemandes et, dans les faits, a sauvé Paris au tout début de la guerre. 

Réagissez à cet article en soumettant votre commentaire ci-dessous ou sur notre page Facebook

 

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies