Un mariage à la russe

Un jour avant le mariage, l'enterrement de la vie de jeune fille / garçon a lieu. Crédit photo : Reuters

Un jour avant le mariage, l'enterrement de la vie de jeune fille / garçon a lieu. Crédit photo : Reuters

Le mois d'août en Russie est le mois des mariages. La plupart des couples sont prêts à dépenser beaucoup d'argent pour leur mariage et voyage de noces. Tout doit être cher, beau et inoubliable, pense la majorité des fiancés. Beau, cela veut dire suivre les anciennes traditions russes. Cher, cela veut dire à la dernière mode.

Un peu d'histoire



Le rituel de mariage authentiquement russe est le suivant : recherche en mariage, première visite à sa future fiancée, fiançailles, enterrement de la vie de jeune fille / garçon, cortège des mariés, remise de la dot, mariage, vin d'honneur, repas de mariage. La recherche en mariage est la traditionnelle proposition d'une jeune fille en mariage.

Les marieuses traditionnellement embauchées pour cette tâche servaient d'intermédiaire, elles présentaient la jeune femme, mais assistaient également à l'organisation de la recherche du bon fiancé.

En Union soviétique, la recherche en mariage fut abandonnée, la plupart des jeunes la considèrent archaïque et dépassée. Néanmoins, dans les grandes villes, nombreuses sont les agences de mariage qui, contre une rémunération, vous aident à trouver un jeune homme ou une jeune femme à votre goût et vous mettent en contact. Les agences sont récentes, mais leur popularité a considérablement augmenté ces deux dernières années.

Olga, consultante de l'agence de mariage Vis-à-vis, raconte à La Russie d’Aujourd’hui :

 « Nous discutons avec le client, étudions son tempérament, ses traits de caractère, choisissons la bonne marche à suivre. Certains clients préfèrent chercher eux-mêmes, ils choisissent les candidats, proposent leurs photos. D'autres, au contraire, nous font confiance entièrement. Ces derniers temps, nous avons eu beaucoup de demandes de la part des étrangers. Ce n'est pas étonnant, les femmes russes sont plus féminines, économes, attentives ».

Selon Olga, la plupart des clients étrangers viennent des pays européens.

La tradition ancienne interdisait aux futurs mariés de se rencontrer en tête à tête. Leur rencontre (la première visite à la future fiancée) avait lieu en présence des parents. Si les parents étaient contents du choix de la marieuse, les fiançailles étaient annoncées.

Dans la Russie ancienne, les fiançailles étaient annoncées autour d'une table, et, généralement, l'annonce était faite par le père de la mariée. À l'issue des fiançailles, les parents choisissaient le jour et le lieu de la future cérémonie de mariage.

Un jour avant le mariage, l'enterrement de la vie de jeune fille / garçon avait lieu. L'une de ses composantes principales était le passage à la bagna, accompagné de chants et divers rituels.

Le mariage se déroulait sur plusieurs jours. Le premier jour, le fiancé apportait la dot à la maison de la fiancée (une manière de racheter la jeune femme), ensuite le repas de mariage était organisé. La remise de la dot pouvait prendre plusieurs heures et être accompagnée de différentes épreuves et tests pour le fiancé.

Souvent, on proposait au jeune homme de reconnaître sa fiancée parmi les jeunes filles déguisées. Une fois la dot remise, le mariage religieux était célébré, les fiancés s'y rendaient chacun avec son cortège en compagnie des marieuses.

Le deuxième jour, avait lieu le traditionnel repas pour les parents des deux parties, on chantait des chansons et on organisait des fêtes en l'honneur des mariés.


Le mariage aujourd'hui

Peu de gens en Russie contemporaine suivent la tradition ancienne. Parmi les traditions du passé, les jeunes du 21e siècle ont gardé le repas de mariage, les fiançailles et le mariage religieux (bien que ces deux dernières traditions soient plus à la mode que véritablement respectées).

Chaque année, les demandes de jeunes mariés croissent, la facture présentée par les agences de mariage croît elle aussi. Le mariage le plus couteux comprend la cérémonie civile en dehors de la ville ou à l'étranger. Un mariage dans un bon restaurant est cher aussi.



« Aujourd'hui, les agences composent avec tous les budgets », explique Alexandrina Remez, manager et organisatrice de mariages à l'agence Pojenimsia.ru.

« Dans mon expérience, il y a eu des cas où les mariés ont organisé une fête à Moscou à seulement 100 000 roubles (soit 2 500 euros) et pour 50 invités. En principe, c'est le couple qui décide combien ils peuvent dépenser. Nous avons eu des mariages où les couples étaient prêts à dépenser deux à trois millions de roubles, le service comprenant les meilleurs photographes, opérateurs et autre personnel, très bien payés ».



« Désormais, la plupart des couples veulent un mariage organisé par un designer, un éclairage insolite, une référence à l'histoire de la rencontre du couple ».



En moyenne, l'organisation d'un mariage nécessite deux à quatre mois. Les couples les plus prévoyants commencent à réfléchir « au jour le plus important de leur vie » un an avant l'événement, réservent le restaurant, bloquent la date.



Un mariage russe contemporain, selon Remez, met l'accent sur l'individualité du couple. Il y a à peine deux-trois ans, de nombreux couples optaient pour des soirées à thème, par exemple, dans le style du Chicago criminel des années 20, dans le style rétro des années 80, ou dans le style russe ancien. Ici, la tradition rejoint l'époque actuelle.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.