Quarante entrepreneurs déclarent leur soutien à Alexeï Navalny

Crédit : AFP/East News

Crédit : AFP/East News

Près de quarante entrepreneurs, dirigeant d’importantes entreprises web innovantes, ont déclaré leur soutien à l’opposant et candidat à la mairie de Moscou, Alexeï Navalny.

Les hommes d’affaire ont conclu avec Alexeï Navalny un contrat social. En échange d’un soutien financier et en matière de moyens de communication procuré par les entrepreneurs, M.Navalny s’engage à défendre la suprématie du droit, l’indépendance des tribunaux et la responsabilité des fonctionnaires publics.

Cette décision a été prise lors d’une rencontre du politique avec les entrepreneurs, que les fondateurs de la galerie marchande en ligne Wikimart, Kamille Kourmakaev et Maxime Falline, ont organisée, écrit la maison d’édition Hopes and Fears.

« Les prochaines élections représentent une occasion de changement, et pour nous, et pour le candidat à la mairie de Moscou Alexeï Navalny. Ayant toutes les cartes en main pour poursuivre une carrière d’avocat confortable, Navalny mène depuis de nombreuses années une bataille ouverte contre les fonctionnaires corrompus. Il fait notamment face à un harcèlement et à des menaces. Alexeï ne s’est pas écarté de ses convictions. Et nous, et l’homme politique Navalny, avons intérêt à ce que soit mis en place un appareil d’État au service de la loi. C’est pourquoi nous soutenons, pour les élections de la capitale, justement ce candidat », ont-ils affirmé.

Parmi les signataires de l’accord, se trouvent entre autres le président de la firme HeadHunter, Iouri Virovets ; les dirigeants du magasin web Wikimart, Kamille Kourmakev et Maxime Falline ; le directeur général du site sports.ru, Dmitri Navocha ; et le fondateur du projet Kinopoisk, Vitali Tatsi.

Article disponible en entier sur le site rbc.ru

Lisez plus sur Alexeï Navalny

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies