La Douma insatisfaite de la prédominance technique d’Apple

L’application Doumasoft, qui a été lancé comme appareil de la Douma d’Etat pour le travail des députés, peut exclusivement être téléchargée sur iPhone et iPad. Crédit : Kommersant

L’application Doumasoft, qui a été lancé comme appareil de la Douma d’Etat pour le travail des députés, peut exclusivement être téléchargée sur iPhone et iPad. Crédit : Kommersant

Les députés de la Douma d’Etat sont mécontents du fait que l’appareil de la chambre basse du parlement les contraint pratiquement à utiliser des tablettes et des téléphones de la compagnie Apple.

L’application Doumasoft, qui a été lancé comme appareil de la Douma d’Etat pour le travail des députés, peut exclusivement être téléchargée sur iPhone et iPad. Les possesseurs de tablettes et de mobiles fonctionnant avec le système opérationnel Android ne peuvent pas utiliser le programme. Quelques députés ont rédigé une demande au nom du speaker Sergueï Narichkine pour voir régler cet inconvénient le plus rapidement possible.

Le programme Doumasoft ne fonctionne pas sur le système opérationnel Android, mais tous les députés ne veulent pas forcément acheter un Iphone ou un Ipad, a expliqué à Izvestia un des auteurs de la demande.

On a introduit ce nouveau programme pour les députés en automne 2012. Le speaker de la Douma d’Etat, Sergueï Narychkine, a lui-même insisté sur le fait que les parlementaires doivent avoir la possibilité travailler partout où il y a internet. L’installation permet aux députés d’examiner des documents et de suivre leur correspondance, d’introduire des modifications dans des projets de loi et de commenter les propositions de collègues.

Le vice-directeur de l’appareil de la Douma d’Etat Iouri Chouvalov a confirmé que la direction de la chambre basse connaît l’existence du problème et prévoit de le résoudre.

« Nous allons absolument lancer une application pour les autres systèmes opérationnels. Je pense que ça aura lieu dans le courant de cette année », a-t-il précisé.  

Les gens aisés choisissent traditionnellement la technologie d’Apple, explique le rédacteur en chef de la revue Hacker Nikita Kislitsine. Il n’est donc pas étonnant que l’appareil de la Douma d’Etat ait considéré que parmi les députés avec un revenu annuel moyen de 2 millions de roubles (environ 50 mille euros), on ne trouve pas d’opposants à la compagnie.

En outre, la direction de la Douma d’Etat a décidé de simplifier le travail des programmeurs, explique l’expert en technologies de l’internet Ilia Knopov.

Apple dispose d’une plateforme sur la base de laquelle on peut créer d’autres applications. Dans le cas d’Android, tout est plus compliqué et la mise au point des programmes revient plus cher, explique l’expert.

Le texte a été raccourci. L'original (en russe) disponible sur le site de Izvestia.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.