« Il a encouragé les gens à défendre l'environnement »

Rédacteur en chef et propriétaire du journal Pravda de Khimki, Mikhaïl Beketov a été rendu célèbre par ses publications contre la coupe d'arbres et la construction d'une autoroute près de Moscou. Crédit : AP

Rédacteur en chef et propriétaire du journal Pravda de Khimki, Mikhaïl Beketov a été rendu célèbre par ses publications contre la coupe d'arbres et la construction d'une autoroute près de Moscou. Crédit : AP

Les collègues du célèbre journaliste et écologiste Mikhaïl Beketov, décédé lundi à l'hôpital, insisteront pour que de l'enquête sur la tentative d'assassinat dont il a fait l'objet soit menée à son terme.

« Nous allons insister pour que l'enquête soit poursuivie. Il a perdu sa santé, il a perdu sa vie maintenant, mais il a été fidèle à ses convictions jusqu'au bout », a déclaré le président de l'Union des journalistes de Russie Vsevolod Bogdanov à RIA Novosti.

« La mort de Mikhaïl Beketov est une tragédie pour tous les journalistes honnêtes, un festival de l'impunité pour les salopards qui l'ont attaqué et une honte pour le pays... », a écrit le chef du Conseil présidentiel pour les droits de l'homme Mikhaïl Fedotov sur Twitter.

Rédacteur en chef et propriétaire du journal Pravda de Khimki, Mikhaïl Beketov a été rendu célèbre par ses publications contre la coupe d'arbres et la construction d'une autoroute près de Moscou. En 2007, quelqu'un a battu son chien à mort et brûlé sa voiture. En novembre 2008, il a été passé à tabac et hospitalisé avec un trauma crânien, une commotion cérébrale, une fracture de la jambe et de multiples contusions. En conséquence, les médecins l'ont amputé d'une jambe et de doigts, il a perdu la parole et est devenu invalide.

Selon les données préliminaires des forces de l'ordre, Beketov est mort suite à une « asphyxie mécanique due à la fermeture des voies respiratoires par de la nourriture ».

L'agression contre le journaliste avait provoqué une vague d'indignation dans le milieu de journalisme et au sein de la société. L'ancien rédacteur en chef de Pravda de Khimki estimait que l'attaque était la conséquence de son conflit avec la mairie de Khimki. Les autorités judiciaires ont ouvert une enquête criminelle sur la tentative d'assassinat contre journaliste, mais les auteurs n'ont pas été retrouvés.

La plus ancienne militante russe des droits de l'homme, la directrice du Groupe Helsinki de Moscou Lioudmila Alekseeva, a assuré à l'agence Intrefax que tôt ou tard l'attaque contre Mikhaïl Beketov serait élucidée. « Mais pas maintenant », a indiqué Alekseeva.

Reporters sans frontières a octroyé à Beketov le Prix de la liberté de la presse. Il a également reçu un diplôme « Pour le courage personnel dans le journalisme d'investigation », le Prix de l'Union des journalistes de Russie « Pour son courage et son professionnalisme », et le prix du journal allemand Die Zeit pour sa série de publications sur la coupe de bois illégale. Le 31 octobre 2011, il a obtenu le prix du gouvernement russe dans le domaine des médias imprimés.

« C'était une personne merveilleuse qui a réussi à pousser un grand nombre de personnes à protéger l'environnement », a déclaré le directeur de programmes de Greenpeace Russie, Ivan Blokov, à RIA Novosti.

Réalisé à partir des articles de RIA Novosti, Gazeta.ru, Interfax, Kommersant.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies