Des prêtres parachutistes sautent à la suite de leurs ouailles

 Les projets de créer des églises mobiles pour les troupes aéroportées avaient été annoncés pour la première fois en mars 2012. Crédit : Itar-Tass

Les projets de créer des églises mobiles pour les troupes aéroportées avaient été annoncés pour la première fois en mars 2012. Crédit : Itar-Tass

Les prêtres parachutistes ont atterri avec la première église mobile de l’histoire. Des représentants du Ministère de la Défense ont expliqué que le nombre de recrues se déclarant des chrétiens orthodoxes est en croissance chaque année. Il est donc important de s’assurer que les prêtres soient présents et que les soldats aient la possibilité de prier et de recevoir la communion.

Au cours des deux jours d’exercices des forces aéroportées dans la région de Riazan, on a assisté à l’atterrissage d’un régiment d’églises mobiles. Des parachutistes ont pris part à l’exercice avec des prêtres militaires. Le porte-parole de l’Armée de l’air, le colonel Alexandre Koucherenko a déclaré que les prêtres avaient sauté en premier et que les églises avaient ensuite atterri avec succès.

« Les prêtres ont effectué deux sauts d’entrainement d’un avion A-2, puis ont sauté avec succès d’un Iliushin 72, à la suite d’une plateforme portant la chapelle », a précisé Koucherenko.

Ensuite, les prêtres ont monté l’église au sol avec les parachutistes.

L’église mobile est une grande tente gonflable montée sur une plateforme spéciale utilisée pour poser des équipements militaires et des cargos. L’attirail religieux était attaché à la tente, y compris l’autel, les icones et les autres objets nécessaires pour les services religieux, le tout était emballé dans de la mousse de polyester pour éviter tout risque de casse. Les icones dans les églises pour les troupes aéroportées sont spécifiques à la mission et sont faites en vinyle.

Les troupes parachutées ont souligné que leur tout premier déploiement de l’église ‘volante’ a été réalisé en accord avec les normes établies. Kourenchenko a expliqué que les prêtres et les militaires déploient une chapelle mobile similaire basée sur un camion en 5 à 7 minutes. Le colonel a décrit l’office des prêtres aéroportés comme une structure relativement imposante qui mesure 8 mètres sur 20.

Le révérend Mikhaïl Vassiliev, chef de la section des troupes aéroportées du Département de la Synode de l’Eglise Orthodoxe Russe, responsable de la coopération avec les forces armées et les agences des forces de l’ordre, a déclaré à Gazeta.ru que 10 prêtres de l’Eglise Orthodoxe Russe font régulièrement des sauts en parachute.

« C’est une façon d’aller à la rencontre des membres de notre église qui opèrent en tant que parachutistes », a déclaré le père Vassiliev.

Il a ajouté que les prêtres servent l’armée en aidant les militaires « à prendre conscience de la difficulté et de la dangerosité de la tâche de servir son pays. »

Les projets de créer des églises mobiles pour les troupes aéroportées avaient été annoncés pour la première fois en mars 2012. Le Ministère de la Défense avait déclaré à cette époque qu’il avait reçu une proposition de construire des églises mobiles de la part de l’Eglise Orthodoxe Russe. En février 2013, une église mobile montée sur le châssis du camion KAMAZ avait été présentée aux parachutistes à Riazan.

Koucherenko a déclaré que le besoin de prêtres avait augmenté d’année en année. « Statistiquement, le nombre de recrues qui se déclarent croyants augmente chaque année. Selon les données des dernières campagnes de recrutement, 90% de recrues se considèrent comme des orthodoxes russes », a-t-il expliqué.

Il y a des représentants des autres confessions dans l’Armée russe, mais selon le prêtre, les musulmans et les juifs n’ont pas de besoin précis de temple : « Les musulmans et les juifs n’ont pas besoin d’un temple ; ils peuvent prier n’importe où et ont seulement besoin d’un tapis. Nous, au contraire, avons besoin d’un certain nombre d’objets pour les rites et les sacrements dans l’église. C’est la particularité de notre religion. »

Le texte a été raccourci. L'original disponible sur le site de Gazeta.ru.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.