Un poisson d'avril sous le signe des hautes technologies

Google a annoncé le lancement du service Google Nose, censé permettre de détecter et de transmettre des odeurs. Source : Google.fr/nose

Google a annoncé le lancement du service Google Nose, censé permettre de détecter et de transmettre des odeurs. Source : Google.fr/nose

Célèbre dans le monde entier en raison de ses fameuses blagues, le 1er avril évolue tous les ans. Cette année, la plupart des plaisanteries tournaient autour d'Internet,des jeux informatiques et des réseaux sociaux.

Ainsi, Mail.Ru et Intel ont surfé avec succès sur la tendance du marché. Faisant écho à l'ordinateur innovant en forme de lunettes Google Glass, les sociétés ont annoncé leurs plans visant à lancer des lentilles de contact numériques.

« Les lentilles constituent une solution matérielle et logicielle utilisée comme complément à un Smartphone sur la base d'Intel Atom », lit-on dans un communiqué.

Selon les concepteurs, les « lentilles innovantes » diffuseront des images à partir d'un Smartphone directement sur la rétine. « Si on regarde une personne pendant plus de cinq secondes à travers les lentilles, elles affichent automatiquement sur l'écran toutes les informations la concernant à partir de ses profils sur les réseaux sociaux [russes, ndlr] Odnoklassniki et Moy mir et de ses comptes ICQ et Agent Mail.Ru », indique le communiqué.

L'appareil devrait être équipé d'une puce de projection à LED, d'une batterie et d'une antenne. À l'instar de Google, la société a publié des « preuves photographiques » soi-disant prises à l'aide des lentilles.

L'un des poissons d'avril les plus populaires a été l'œuvre de la société Kaspersky Lab. Les experts de la compagnie de logiciels antivirus ont déclaré avoir « découvert » le principal cyber-système industriel au monde appelé Mother-SCADA.

« Comme nous le savons à partir des études scientifiques des scientifiques américains Wachowski, le monde terrestre est une projection virtuelle du monde réel. Techniquement, cette projection est faite en utilisant le complexe industriel matrice (Matrix). Nous sommes parvenus à découvrir SCADA, qui contrôle les procédés technologiques dans la Matrice », a écrit dans son blog le PDG de Kaspersky Lab, Evgueny Kaspersky.

Il affirme que le fonctionnement de SCADA « conditionne littéralement tout sur la Terre: du goût du petit déjeuner à la taille de la prime annuelle en passant par la régularité du changement des saisons ainsi que la vitesse de déplacement du soleil et des étoiles dans le ciel ».

La société a déclaré que l'architecture du système Mother-SCADA ne permettait pas de garantir sa sécurité à 100%, c'est pourquoi KL prévoit de lancer la conception d'une protection pour le « principal SCADA au monde » et de recruter des spécialistes en développement de systèmes d'exploitation et de sécurité SCADA.

La nature elle-même a cette année joué des tours aux Russes. Ainsi, à Moscou, le mois d'avril a commencé avec des chutes de neige que l'on ne voit pas souvent à Noël.

Profitant de l'anomalie climatique, le magazine Rouski reporter a déclaré que ces précipitations inhabituelles étaient le fruit d'une expérience secrète des scientifiques ayant inventé la « neige chaude ». Cette dernière peut ne pas fondre jusqu'à plus dix degrés, permettant d'allonger considérablement la saison des boules de neige et des promenades à ski.

}

Les journalistes, en passant, restent les plus fidèles adeptes des blagues du 1er avril, écrit Kommersant. Les gens ont droit à beaucoup de « canards » dans les journaux et autres canulars télévisés.

Dans la vie quotidienne, la majorité se limite à des blagues du genre « tu as le dos tout blanc ». Seuls 7% des sondés se disent prêts à inventer quelque chose d'original pour le 1er avril.

En ce qui concerne les politiciens, les Russes ont beaucoup apprécié le poisson d'avril du député du parti LDPR Sergueï Ivanov, qui a présenté un projet de loi visant à interdire l'utilisation d'ail dans les lieux publics.

Dans la note explicative adjointe au projet de loi, il est stipulé que l'ail est largement répandu en Russie. Selon les experts, il est consommé par plus de 40% des adultes, soit près de 44 millions de personnes. Les 60% restants souffrent des effets négatifs de l'ail.

À cet égard, le projet de loi propose d'interdire l'utilisation de l'ail dans les locaux non aérés, les organisations de loisirs pour enfants et les espaces publics. On prévoit en outre d'interdire la vente d'ail aux femmes enceintes, aux mères allaitantes, et aux employés du monde des arts et de la culture.

Comme l'ont noté les journalistes, le projet de loi, qui a été officiellement enregistré et a obtenu un numéro dans la base de données de la Douma d'État, rappelle la loi russe sur le tabagisme.

Par la suite, Sergueïev a précisé que « dernièrement, la Douma a adopté un assez grand nombre de lois contenant des mesures d'action draconiennes ». « Avec ce projet de loi, je voulais juste montrer que nous ne devrions pas être trop sérieux, il est parfois nécessaire de regarder d'un autre œil les textes que nous adoptons », a-t-il dit.

Le premier avril n'a pas manqué de blagues en tout genre à l'étranger. Par exemple, l'Organisation européenne pour la recherche nucléaire a annoncé la distribution de particules élémentaires en mains propres. Et Google a annoncé le lancement du service Google Nose, censé permettre de détecter et de transmettre des odeurs.

Twitter a quant à lui annoncé son intention de rendre son service payant. Les utilisateurs, cependant, devaient être autorisés à tweeter gratuitement s'ils renonçaient aux voyelles.

Article réalisé à partir des matériaux de Kommersant, RIA Novosti, et Digit.ru.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies