Décès de l'oligarque et opposant Boris Berezovski

Opposant déclaré au Kremlin, M.Berezovski s'est exilé dans la capitale britannique en 2000. Crédit : Reuters

Opposant déclaré au Kremlin, M.Berezovski s'est exilé dans la capitale britannique en 2000. Crédit : Reuters

Le milliardaire russe Boris Berezovsky, exilé en Grande-Bretagne depuis 2003, est décédé samedi à Londres, à l'âge de 67 ans, a indiqué sur sa page Facebook le gendre du défunt oligarque Egor Chouppé.

La nouvelle de la mort de M.Berezovski a par la suite été confirmée par ses proches et ses avocats, rapporte le journal russe Kommersant.

Le corps inanimé de Boris Berezovski a été retrouvé par son garde du corps, samedi vers 11h00 du matin, est-il précisé sur le site internet du quotidien britannique Daily Mirror.

Alexandre Dobrovinski, avocat du défunt, a pour sa part indiqué que l'homme d'affaires s'était suicidé.

« Je viens de recevoir un appel de Londres. Boris Berezovski s'est suicidé », a-t-il écrit sur sa page Facebook qualifiant cet acte fatal de « geste de désespoir ».

« Ces derniers temps, il était dans un état terrible – endetté, il était pratiquement ruiné. Il a dû vendre sa collection de tableaux et d'autres objets d'art », a indiqué M.Dobrovinski. « Par ailleurs, j'ai appris par nos connaissances communes qu'il y a quelques jours il voulait leur emprunter 5.000 dollars pour partir quelque part », a expliqué l'avocat, cité par le journal Kommersant.

D'après d'autres sources, l'oligarque russe serait mort d'un infarctus.

Boris Berezovski souhaitait revenir en Russie et avait demandé pardon au président Vladimir Poutine deux mois avant sa mort, a annoncé le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov.

« M.Poutine a été informé de la mort de Boris Berezovski. Il y a environ deux mois, M.Berezovski a envoyé une lettre à Vladimir Poutine, qu'il avait rédigée en personne, où il reconnaissait avoir commis beaucoup de fautes et en demandait pardon à M.Poutine », a indiqué le porte-parole à la chaîne de télévision Rossia 24.

M.Peskov a ajouté que le défunt homme d'affaires avait demandé la permission de revenir en Russie.

Opposant déclaré au Kremlin, M.Berezovski s'est exilé dans la capitale britannique en 2000. Il a reçu l'asile politique en Grande-Bretagne le 11 septembre 2003.

En Russie, M.Berezovski faisait l'objet de poursuites judiciaires et a été condamné par contumace à 13 et 6 ans de prison fermes pour escroquerie, détournement de fonds et blanchiment d'argent des sociétés Aeroflot, LogoVAZ et AvtoVAZ.

Le Parquet général russe réclamait son extradition, mais Londres ne cessait de rejeter les requêtes de Moscou.

Source : RIA Novosti.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.