Russie Unie : les blogueurs dénoncent !

Le scandale autour d’Irina Iarovaïa, présidente de la commission de la Douma chargée de la lutte contre la corruption, a débuté lorsqu’un article dans The New Times a révélé qu’elle vivait dans un appartement de luxe en plein centre de Moscou. Crédit

Le scandale autour d’Irina Iarovaïa, présidente de la commission de la Douma chargée de la lutte contre la corruption, a débuté lorsqu’un article dans The New Times a révélé qu’elle vivait dans un appartement de luxe en plein centre de Moscou. Crédit

Le parti au pouvoir, Russie Unie, connaît une vraie série noire. En effet, plusieurs de ces membres sont éclaboussés par le scandale après des révélations par des blogueurs de propriétés non déclarées ou d’enfants scolarisés à l’étranger.

Vladimir Pekhtine, député à la Douma (chambre basse du Parlement russe), a été contraint de démissionner en février quand Alexeï Navalny a révélé qu’il possédait des biens immobiliers non déclarés. En effet, le blogueur et chef de file de l’opposition au président Vladimir Poutine a mis en ligne des documents attestant que Vladimir Pekhtine possède deux appartement non déclarés d’une valeur de 540.900 dollars et de 1.275.000 de dollars (environ 420.000 et 990.000 euros) situés sur le littoral de Floride, aux États-Unis. Pour sa défense, M. Pekhtine a déclaré à plusieurs reprises que ces biens appartenaient à son fils qui vit et fait des affaires aux États-Unis.

Le scandale autour d’Irina Iarovaïa, présidente de la commission de la Douma chargée de la lutte contre la corruption, a débuté lorsqu’un article dans The New Times a révélé qu’elle vivait dans un appartement de luxe en plein centre de Moscou, de 127 mètres carrés et d’une valeur de 2,9 millions de dollars (environ 2,25 millions d’euros). De plus, ce bien immobilier a été déclaré au nom de sa fille, alors âgée de dix-sept ans au moment de l’achat.

Vitali Malkine, membre du Conseil de la Fédération, est lui aussi accusé de posséder un grand nombre de biens immobiliers non déclarés à l’étranger. En outre, Alexeï Navalny révèle également que l’homme politique fait des affaires au Canada et possède la nationalité israélienne ce qui n’est pas compatible avec son statut de membre du Conseil de la Fédération. Selon sa dernière déclaration en 2011, M. Malkine a perçu un revenu de l’ordre d’un milliard de dollars ce qui fait de lui le sénateur le plus riche de Russie.

Enfin, Alexeï Navalny a dévoilé que Sergueï Jelezniak, membre lui aussi du parti Russie Unie, scolarise ses filles à l’étranger. Photos à l’appui, Navalny explique sur son blog que l’aînée, après avoir étudié à la TASIS, est entrée au Queen Mary University of London et que l’une de ses sœurs étudie à The American School, en Suisse. Une année dans ces deux écoles coûte 4,3 millions de roubles (environ 110.000 euros) alors qu’officiellement, les revenus de Jelezniak ne s’élèvent à 3,5 millions de roubles (environ 87.000 euros). Pour sa défense, M. Jelezniak a déclaré qu’il avait gagné cet argent en 2007 quand il travaillait pour News Outdoor ; propos contesté par Alexeï Navalny.

Sources : Gazeta.ru, nr2.ru.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies