Les femmes russes les plus influentes de 2012

 Valentina Matvienko est en tête du classement des 100 femmes les plus influentes de Russie. Crédit photo : ITAR-TASS

Valentina Matvienko est en tête du classement des 100 femmes les plus influentes de Russie. Crédit photo : ITAR-TASS

Pour la deuxième année consécutive, Valentina Matvienko, présidente du Conseil de la Fédération est en tête du classement des 100 femmes les plus influentes de Russie, et Natalia Timakova, porte-parole du Premier ministre est à la 3ème place. Pour le reste, de nombreux changements.

Ce 2ème classement du Top 100 des femmes les plus influentes de Russie est présenté par la radio Echo de Moscou, l’agence de presse RIA Novosti et le journal Ogoniok. Il s’agit de mettre en avant les femmes qui participent aux prises de décision au niveau politique ou économique, qui occupent une haute fonction publique ou qui de par leurs qualités professionnelles sont un exemple dans leur domaine d’activité.

Le classement est déterminé par un groupe d’experts composé de 43 personnes représentant le monde des affaires, des médias et de la politique.

*Résultat de l’année précédente

**Apparaît pour la première fois dans le classement

1 (1*) Valentina Matvienko, présidente du Conseil de la Fédération, 63 ans

Commentaire - Evgueni Gontmakher, Institut du développement contemporain :

- J’ai eu l’occasion à plusieurs reprises de collaborer avec Valentina Matvienko au sein du gouvernement. C’est quelqu’un de très bien et d’incomparable.

Par exemple, il y a eu cet épisode que peu connaissent, lorsqu’elle a décidé d’aider, à la demande d’Anna Politkovskaïa[journaliste russe et défenseuse des droits de l’homme assassinée, ndlr], d’évacuer une maison de retraite à Grozny, en pleine guerre de Tchétchénie.

Anna Politkovskaïa négociait avec le côté tchétchène tandis que Valentina Matvienko se chargeait du côté russe. Ce n’était pas si simple. Des dizaines de personnes âgées  ont été sauvées. Et, ce n’est qu’un épisode parmi beaucoup d’autres.


2 (**) Olga Golodets, vice-Premier ministre pour les affaires sociales, 50 ans

Commentaire - Vladimir Platonov, président de la Douma de Moscou :

- Je connais Golodets pour avoir collaboré avec elle à Moscou. Elle était adjointe au maire sur des thèmes sensibles comme les questions sociale et de santé. Elle faisait son travail de manière  énergique, professionnelle et rapide. Son efficacité, je ne suis pas le seul à la constater. Son avance et sa carrière sont des sujets récurrents.


3 (3*) Natalia Timakova, porte-parole du Premier ministre russe, 37 ans

Commentaire - Viatcheslav Terekhov, vice-président de l’agence Interfax :

 - Je connais Natalia Timakova depuis près de 15 ans et je ne suis pas surpris de sa réussite. Elle est déterminée, elle a son propre point de vue.

Elle a hérité des bonnes traditions des secrétaires de presse du président et du Premier ministre qui l’ont précédé et qui étaient assez proches des journalistes. Elle a su rester disponible : si elle ne peut répondre au téléphone, elle rappelle toujours ou envoi un sms. 


4 (5*) Elvira Nabioullina, conseillère du président, ancienne ministre du Développement économique, 49 ans

Commentaire - Nikolaï Zlobine, directeur des programmes russe et asiatique à l’Institut international de la Défense des États-Unis :

 - Elle participait, ou plutôt dirigeait, l’équipe chargée d’amortir les effets de la récession sur l’économie russe. La crise a durement frappé la Russie, mais pas aussi terriblement que cela aurait pu être.  Et, Elvira Niaboullina y a joué un grand rôle. 

Elle est devenue une figure majeure sur l’échiquier  économique mondial, son avis en tant que représentante du gouvernement russe compte beaucoup, mais aussi en tant qu’analyste économique.


5 (2*) Alla Pougatcheva, chanteuse, actrice, 63 ans

Commentaire - Nikolaï Baskov, chanteur russe :

- Alla Pougatcheva, malgré son âge, reste une vedette incontournable en Russie et elle est très féminine. Elle est intelligente, belle, sexy, elle continue de faire tourner la tête des hommes et s’autorise des petites folies.

}

6 (16*) Larissa Brytcheva, à la tête du service juridique étatique russe, 55 ans

Commentaire - Arkadi Dvorkovitch, vice-Premier ministre :

- Elle dirige depuis plusieurs années déjà le service juridique présidentiel. Elle y représente une autorité indiscutable dans un milieu professionnel où les écarts d’opinions sont souvent supérieurs aux écarts des prévisions météorologiques.


7 (8*) Olga Egorova, présidente du Tribunal de Moscou, 57 ans

Commentaire - Mikhaïl Barchevski, représentant de l’État auprès de la Cour Suprême :

- Elle est sans conteste une juge très qualifiée, ce qui est très important, ce n’est pas une simple fonctionnaire, elle maîtrise parfaitement la législation, la considère d’un point de vue d’expert et ne l’applique pas à l’aveuglette. Autre point important, Olga Egorova est une personne très sincère et ouverte.


8 (4*) Svetlana Medvedeva, femme du Premier ministre Dmitri Medvedev, présidente du comité de patronage du programme social intitulé « Culture spirituelle et morale pour la jeunesse de Russie »

Commentaire - Leonide Sloutski, chef du Comité parlementaire pour la CEI :

- J’ai eu le plaisir de participer, sous sa direction, à la restauration de la cathédrale orthodoxe de la flotte russe, Saint-Nicolas-le-Bienheureux de Kronstadt, qui sera sacrée fin mai. C’est quelqu’un d’étonnant et de très positif. Elle ne cherche jamais la voie facile, les projets simples. 


9 (20*) Tchoulpan Khamatova, actrice et comédienne, l’un des membres fondateurs de l’association humanitaire « Podari jizn », 37 ans

Commentaire - Ilia Averboukh, patineur artistique, entraîneur, producteur de spectacles sur glace :

- Ma rencontre avec elle est un grand cadeau. Tchoulpan est une personne très profonde, intelligente et passionante.


10 (25*) Svetlana Mironiouk, rédactrice en chef de RIA Novosti, 45 ans

Commentaire - Evgueni Ïassine, économiste, maître de recherche à la Haute Ecole d’Economie de Moscou :

- Occupant un poste aussi important, elle arrive à trouver un compromis entre les exigences du pouvoir et celles des journalistes revendiquant la liberté d’expression. Pour moi, elle y parvient mieux que quiconque.

D’après les sources : Ogniok, RIA Novosti et Echo de Moscou.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies