Gérard Depardieu devient résident de Mordovie

Le président de la République de Mordovie Vladimir Volkov remet à l'acteur français Gérard Depardieu un permis de résidence dans la région de Mordovie. Crédit : Itar-Tass/Stanislav Krasilnikov

Le président de la République de Mordovie Vladimir Volkov remet à l'acteur français Gérard Depardieu un permis de résidence dans la région de Mordovie. Crédit : Itar-Tass/Stanislav Krasilnikov

Le 23 février, le président de la République de Mordovie Vladimir Volkov a remis à l'acteur français Gérard Depardieu un permis de résidence dans la région de Mordovie.

L'acteur français Gérard Depardieu qui vient d'acquérir la nationalité russe a reçu samedi 23 février une adresse d'enregistrement à Saransk, la capitale de la république russe de Mordovie, a annoncé à RIA Novosti Valeri Maressiev, ministre mordove de la Presse.

« Vive  la Russie, vive la Mordovie. C'est une région sans pétrole ni gaz, mais riche en personnes réalisant les idées », a cité l'interlocuteur de l'agence les propos, tenus par M.Depardieu à la réception de son passeport russe avec une nouvelle adresse d'enregistrement.

L'acteur a souligné que la décision de se faire enregistrer en Mordovie était sérieuse et réfléchie, vu ses projets de venir souvent tant en Russie en général, qu'en Mordovie en particulier.

M.Depardieu a été enregistré à l'adresse de membres de la famille de son ami de longue date, le directeur du Fonds d'archives cinématographiques russes Nikolaï Borodatchev, originaire de la région.

Ambassadeur de la région auprès de la FIFA dans le cadre de l'organisation du Mondial 2018 par la Russie dont des matchs se dérouleront à Saransk, l'acteur entend construire par la suite sa propre maison et ouvrir son restaurant dans la république.

Le départ de la star du cinéma français de son pays natal est lié à l'intention du président François Hollande d'introduire une taxe à 75% pour les revenus supérieurs à un million d'euros.

Source : RIA Novosti

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies