JO 2014 : les spéculateurs seront sanctionnés

Dmitri Tchernychenko : "La loi fédérale prévoyant des amendes de plusieurs millions pour les organisations et les individus essayant de spéculer sur le prix des billets a été adoptée." Crédit : RIA Novosti

Dmitri Tchernychenko : "La loi fédérale prévoyant des amendes de plusieurs millions pour les organisations et les individus essayant de spéculer sur le prix des billets a été adoptée." Crédit : RIA Novosti

Le chef du comité organisateur Sotchi 2014, Dmitri Tchernychenko, est convaincu qu’il n’y aura pas de problème de logement lors des Olympiades. La vente de billets pour les Jeux se réalisera uniquement par internet.

Pour un entretien avec des journalistes, le chef du comité organisateur de Sotchi 2014, Dmitri Tchernychenko, est arrivé avec une énorme valise. On y trouvait une torche des Jeux de Sotchi rouge-argentée « plume d’oiseau de feu » d’un poids de deux kilos. La campagne pour le choix des porteurs de la flamme (ils seront 14 000 en tout) a commencé le 15 janvier. Selon les mots de Tchernychenko, « environ la moitié » des participants du relais, qui commence le 7 octobre,  sera sélectionnée par les partenaires des Jeux de Sotchi : Coca-Cola, RZhD (les chemins de fer russes) et Ingosstrakh. Et pour le reste, les sélections seront faites par les régions.

Quelles seront les célébrités qui participeront au relais ?

Dmitri Tchernychenko : Il y aura bien entendu des célébrités, mais je ne pense pas que cela aura un caractère massif. Pour donner des noms précis, Coca-Cola a créé un film dans lequel joue Alexandre Ovetchkine. Ovetchkine sera l’un des porteurs de la torche. Nous avons à notre tour recommandé que des gens simples prennent part autant que possible au relais.

Mais, en général, tous ceux qui ont eu la chance de courir dans le relais deviennent automatiquement des célébrités. Je grimace mais c’est un fait. J’ai pris part aux relais, je sais de quoi je parle. Les spectateurs m’ont toujours accueilli chaleureusement. C’était comme si j’étais un ami proche ou un parent.

Les billets pour les Olympiades commenceront à se vendre le 7 février, exactement un an avant la cérémonie d’ouverture des Jeux. Leur tarif est gardé secret. Tout, y compris la politique des prix, sera dévoilé le 7 février, souligne Tchernychenko. Il y aura différents types de billets. Certains abordables, d’autres coûteux. Je peux dire que les prix des billets ont étés confirmés par le СIO, et ils correspondront aux prix pratiqués durant les Olympiades précédentes. Et ils seront même plus bas parfois.

Comment allez-vous lutter avec les spéculateurs ?

D.Tch.: La loi fédérale prévoyant des amendes de plusieurs millions pour les organisations et les individus essayant de spéculer sur le prix des billets a été adoptée. Il y a des points intéressants. Par exemple, les affaires des spéculateurs seront traitées en moins de 10 jours. Autrement dit, la sanction sera immédiate. Cela devrait refroidir l'ardeur des revendeurs professionnels.

Il est important de remarquer que tous les billets seront vendus sur internet. Il existe des programmes de hackers spéciaux, qui imitent la commande d’un grand nombre de billets avec des adresses fictives. Les techniques des spéculateurs ont été bien étudiées, grâce à l’aide de nos collègues de Londres et de Vancouver, et on a choisi un opérateur de billets allemand qui nous a été recommandé par tous.

Où vont les récoltes de la vente des billets ?

D.Tch.: Dans le budget du comité organisateur Sotchi 2014.

Au Grand prix de patinage artistique, certaines tribunes n’étaient pas pleines. N’y avait-il pas assez de demande ou bien y avait-il des problèmes avec l’organisation ?

D.Tch.: Il faut comprendre que tout en est pour l’instant au stade des tests, à tous points de vus, la nourriture, comme le transport, etc. Le Parc Olympique est maintenant un terrain en construction. Et pour l’instant, nous ne pouvons y acheminer des autobus pour remplir les tribunes. La quantité maximale de spectateurs ayant acheté des billets est de 5 600 personnes au Grand prix de patinage artistique.

La capacité du palais des sports est de 12 000 places. Et si les objectifs ne se trouvaient pas au stade de la construction, il aurait été rempli, car la demande a été énorme. Les gens ont accouru à ces compétitions. Ainsi, les tribunes étaient occupées exactement comme nous l’avions prévu.

Tchernychenko est convaincu qu’il n’y aura pas de problème d’hébergement pour les supporteurs : « Dans notre programme officiel d’hébergement hôtelier, on compte 41 000 chambres. Elles sont toutes certifiées conformes aux normes internationales. 20 000 seront distribuées parmi les participants des jeux, c’est la famille olympique, les fédérations internationales, les sponsors, les journalistes. Nous laissons 21 000 chambres en vente libre via le centre de placement de Sotchi. Ensuite, pour que les chambres soient vendues sans entourloupes, il y aura un suivi de l’administration municipale et de l’agence de tourisme. Une chambre dans un hôtel trois étoiles coûtera de 100 à 130 dollars. C’est un prix très raisonnable ».

Comment sont résolus les problèmes de transport à Sotchi ? 

D.Tch.: Je m’excuse constamment auprès des habitants de Sotchi pour l’inconfort engendré par la mutation du système de transport de la ville. Aujourd’hui, à Sotchi, de nouveaux autobus de grande capacité sont arrivés. De nouveaux itinéraires sont également apparus, de manière à optimiser les flux de transport. Des systèmes de contrôle du trafic automatisés ont été créés. Nous rêvons que ce soit comme à Londres, où 70% des feux fonctionnent au régime automatique. Tout cela permet d’éviter les embouteillages.

Quel est le problème le plus important avec lequel les Olympiades pourraient se heurter ? 

D.Tch.: Le temps. On pourrait avoir des intempéries ou de la neige en excès.

Publié sur le site de gazeta.ru le 16 janvier 2013. Traduit par Marin Coudreau.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies