Porridge Gourievski : inventé par un paysan, dégusté par les tsars

Le porridge Gourievski, une délicieuse bouillie de semoule de l’époque des tsars, est un choix parfait pour le petit-déjeuner familial du dimanche.

La porrigde (kacha) Gourievski est un classique de la cuisine russe. Une semoule tendre mélangée à des baies et des noix donne un goût riche et sucré que les enfants adorent. Bouilli, puis cuit au four, ce porridge ressemble plus à un dessert.

Ce célèbre porridge a été inventé au début du XIXe siècle par Zakhar Kouzmine, un paysan servant comme cuisinier dans la maison du ministre russe des Finances Dimitri Gouriev. Le fonctionnaire fut si enthousiasmé par cette délicieuse kacha qu’elle finit par prendre son nom.

La kacha Gourievski était très prisée à la cour du Tsar Alexandre III, qui considérait ce porridge comme son plat favori.

La recette est restée inchangée depuis cette époque. Elle est mentionnée dans les livres de cuisine de William Pokhlebkine, le plus grand expert d’histoire de la cuisine russe, ainsi que dans Le livre de la nourriture saine et appétissante, un livre de cuisine légendaire de l’époque soviétique.

Alors ressuscitons ce vieux plat, rien de sorcier.

Pour préparer la kacha, il vous faudra :

1/2 litre de lait

150 grammes de semoule

80 grammes de sucre (nous avons utilisé du sucre vanillé)

130 grammes de baies fraîches ou surgelées 

35 grammes de beurre

50 grammes d’amandes

2 œufs

C’est parti !

Faire bouillir le lait dans une casserole, ajouter le sucre.

Incorporer progressivement la semoule, maintenir à ébullition 10 minutes en remuant.

Retirer la casserole du feu, ajouter le beurre et les œufs crus, mélanger.

Moudre les amandes à la main ou au mixer.

Prendre une poêle ou une casserole, beurrer, saupoudrer de poudre d’amande, disposer les baies.

Verser le porridge bouilli. Le couvrir avec le reste du sucre et les amandes en poudre.

Mettre le porridge au four. Laisser cuire 10-15 minutes.

Verser du sirop ou décorer le porridge avec des baies, selon votre goût.

Bon appétit ! 

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.