A Saint-Pétersbourg, l'art du carillon réunit Orient et Occident

Pendant le festival de Saint-Pétersbourg « Musique sur la Neva », les spectateurs ont pu apprécier une performance musicale des maîtres du carillon à la forteresse Pierre-et-Paul.

Le 13e  festival international de carillon Musique sur la Neva s'est achevé à Saint-Pétersbourg. Tous les soirs, les spectateurs ont pu écouter les maîtres du carillon venus de Russie, de Belgique et de Lituanie en concert à la forteresse Pierre-et-Paul.

Toutes les pièces musicales jouées durant le festival l'ont été depuis le seul carillon de Russie, installé dans la Cathédrale Petropavlovsky. La ville de Saint-Pétersbourg a reçu cet instrument en tant que présent de la région Flandres à l'occasion de son tricentenaire.

Jo Haazen, un des plus grands carillonneurs mondiaux, compositeur et virtuose, a lui aussi joué un morceau durant l'une des soirées. Il nous a parlé des origines de cet instrument, et de la façon d'en jouer.

Selon lui, le carillon permet d'interpréter n'importe que type de musique, des classiques du XIXe siècle jusqu'à la musique moderne et au folk. De plus, Jo est professeur à la Faculté d'Art de l'Université d'Etat de Saint-Pétersbourg. Le département d'orgue, de clavecin et de carillon forme les musiciens qui maîtrisent ces instruments. 

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.