Des œuvres d'art en paille : un fermier devenu sculpteur

Des œuvres d'art en paille peuvent être aperçues le long de la route dans la région de Gratchevsk, près de Stavropol (à 1450 km de Moscou).

Rédacteur – Pavel Gazduk, photos – Aliona Oulianova,  musique – Ally Calvine

L'idée appartient au fermier Roman Ponomaryov qui est devenu sculpteur. Son champ de melons est aujourd'hui entouré non pas d'épouvantails mais d'objets d'art. Le premier est un ours dont la fabrication a pris à Roman, selon ses dires, quarante minutes. Il s'est inspiré d'une photo trouvée sur internet et l'a façonné à l'aide de paille, de patères, de corde et de bombes de peintures.

La suivante est un taureau de paille. L'architecte en chef, un étudiant programmeur de 17 ans nommé Alexeï Kharine, est maintenant appelé à la ferme et l'a monté en deux jours. Le premier essai n'a pas été fructueux. Mais il a finalement réussi à donner à sa création l'apparence d'un taureau.

La ménagerie de paille se situe près d'un vrai zoo : une volière avec des autruches que les visiteurs peuvent nourrir avec de l'herbe.

Les pastèques triangulaires constituent une autre attraction. Elles sont cultivées dans des moules en plexiglas spéciaux. Le plexi doit faire au moins 8 mm d'épaisseur afin de ne pas se briser. Les pastèques doivent être retournées tous les jours, ce qui se répercute évidemment sur le prix. Une pastèque triangulaire coûte 5 000 roubles (140 euros).

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.