Les Nénètses des forêts : un groupe ethnique vivant dans des conditions extrêmes

Les Nénètses des forêts diffèrent de par leurs activités économiques. Alors que l’élevage de rennes joue un rôle mineur, la chasse et la pêche occupent une place prépondérante dans leur société.

Rédacteur : Vladimir Stakheev, photos : Andreï Chapran, musique : Alash

Ils pratiquent généralement la pêche dans les rivières et ruisseaux en obstruant les cours d’eau à l’aide de brindilles entrelacées autour de pieux (bien que le fil de pêche soit plus fréquent de nos jours). Chaque pêcheur dispose ces filets artisanaux près de son campement. Les rivières peu profondes et lacs environnants sont principalement peuplés d’ides, de perches, de carpes et d’autres poissons vivant dans les eaux stagnantes. Durant l’été, les Nénètses pêchent uniquement pour eux-mêmes. Toutefois, à l’approche de la saison froide, ils pratiquent la pêche en masse dans le but de revendre leurs captures.

 

À voire aussi : Les Khantys, habitants de la Taïga : éleveurs de rennes et interprètes des traces d’animaux

Tchouktches : la vie des éleveurs de rennes dans la toundra

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.