La glorification de Séraphim de Sarov fait l’objet de célébrations nationales

Le 1er août 1903, il s’est produit un des événements qui continuent d’émouvoir le cœur des orthodoxes : la canonisation de Saint Séraphim de Sarov, 70 ans après sa mort. N’ayant pas pour but de familiariser ses lecteurs avec la biographie de ce saint, La Russie d’Aujourd’hui citera le texte du site du patriarche de Moscou, qui décrit les célébrations d’envergure nationale qui ont eu lieu il y a 110 ans.

Le jour de la naissance du saint, le 1er août selon le nouveau calendrier, ses reliques ont été découvertes avec une grande solennité, dans le monastère de Sarov, et placées dans une châsse préparée. Cet événement tant attendu a été suivi par de nombreux malades guéris miraculeusement venus en grand nombre à Sarov. Très largement vénéré déjà au cours de sa vie, le vénérable Séraphim est devenu l’un des saints les plus aimés par le peuple russe orthodoxe, de même que le vénérable Serge de Radonège.

Mort de vieillesse en 1833, sa mémoire a ensuite été soigneusement conservée par les fidèles.

À lire aussi : 

Histoire : Les saints du Paris russe

Les secrets de fabrication des plus belles cloches russes

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.