Trésors du métro moscovite: cinq stations de la ligne rouge à ne pas rater

Vostock-Photo
Sokolnitcheskaïa (ou la ligne Rouge), la première ligne du métro de Moscou, compte aujourd’hui 22 stations. RBTH vous présente les cinq arrêts les plus intéressants de cette ligne.

Sokolniki

Crédit : Legion MediaCrédit : Legion Media

Le 15 mai 1935, le premier train du métro de Moscou quitta la station Sokolniki pour Park Koultoury. Sokolniki doit son nom au quartier qui abritait les maisons de chasse, utilisées pour garder les faucons du tsar, bâties au XVIIe siècle. « Sokol » signifie « faucon  » en russe. 

Crédit : Antares 610Crédit : Antares 610

Les colonnes rectangulaires du hall principal de la station sont recouvertes de sublime d'un marbre gris et bleu d’Oufaleï (Oural) et la salle des billets est décorée de marbre géorgien.

Crédit : Antares 610Crédit : Antares 610

L’entrée est conçue dans le style pseudo-antique avec des panneaux de bas-relief. Ce style particulier était répandu dans les domaines russes du  XVIe au 19e XIXe siècles. Un modèle de la station remporta le Grand Prix de l’Exposition universelle à Paris en 1937.

Vorobyovy Gory

Crédit : Nikolai Galkin / TASSCrédit : Nikolai Galkin / TASS

Cet arrêt fut construit en 1959 sur un pont sur la Moskova, une première du genre en Russie. Il faut compter quatre minutes pour traverser le pont, car Vorobyovy Gory est la plus longue station de métro à Moscou (elle mesure 284 mètres).

Crédit : Legion MediaCrédit : Legion Media

Depuis 2010, le métro est souvent utilisé comme salle d’exposition. Porcelaine, poupées, sculptures d’animaux et costumes d’époque ont été présentés au public. Il y a également eu des expositions consacrées aux réalisations russes dans le sport et l’exploration spatiale.

Crédit : Artem Geodakyan / TASSCrédit : Artem Geodakyan / TASS

La pièce du garde du métro en service se trouve dans un endroit insolite : elle trône au-dessus de la plateforme, tel un pont de capitaine dans un navire. C’est un endroit parfait pour profiter de la vue sur la Moskova et l’Académie russe des sciences pendant que vous attendez votre train, ce qui ne sera pas long à Moscou.

Fait intéressant, en 1983, la station fut néanmoins fermée. En effet, le pont, victime de corrosion, ayant été jugé potentiellement dangereux, ce n'est que 18 ans plus tard, en 2002, après d'importants travaux de rénovation, que la station fut inaugurée à nouveau.

Okhotny riad

Crédit : Nikolai Galkin / TASS Crédit : Nikolai Galkin / TASS

Ouverte en 1935, elle devint la plus grande station souterraine du monde. Elle a changé de nom plusieurs fois.

Crédit : Nikolai Galkin / TASS Crédit : Nikolai Galkin / TASS

Autrefois, elle s’appelait « Imeni Kaganovitcha » et « Prospekt Marksa ».

Crédit : Nikolai Galkin / TASS Crédit : Nikolai Galkin / TASS

L’entrée de la station mène à l’une des principales rues de Moscou, Okhotny riad, qui s’étend de la place Manejnaïa à la place Teatralnaïa. Considérée comme le « cœur du métro », la station est la plus proche de la place Rouge et du théâtre Bolchoï.

Komsomolskaïa

Crédit : Vostock-PhotoCrédit : Vostock-Photo

C’est la plus belle station de métro de la ligne Sokolnitcheskaïa. Le hall de cette station fut décoré par le célèbre artiste graphique, sculpteur et peintre russe Eugène Lanceray. Les panneaux de carreaux de majolique dans le hall représentent la construction du métro : le dur labeur sous la terre.

Crédit : Nikolai Galkin / TASSCrédit : Nikolai Galkin / TASS

Une série devait immortaliser les différentes étapes de développement du système de métro, mais une seule fut achevée. Le plafond semi-circulaire du hall est soutenu par une  colonne massive ornée d’un marteau, d’une faucille, d’étoiles et d’épis de maïs, tous les symboles de l’Union soviétique.

Crédit : Nikolai Galkin / TASS Crédit : Nikolai Galkin / TASS

Les majuscules sur les colonnes du hall principal affichent l’emblème « KIM », ce qui signifie « Internationale des jeunesses communistes » en russe.

 Crédit : Nikolai Galkin / TASS Crédit : Nikolai Galkin / TASS

En sortant de Komsomolskaïa, vous vous retrouverez sur la place Komsomolskaïa, également connue comme place des Trois gares, car trois gares ferroviaires se trouvent ici : la gare de Leningrad, celle de Iaroslavl et celle de Kazan.

Tchistye proudy

Crédit : Vostock-PhotoCrédit : Vostock-Photo

Jusqu’en 1990, la station s’appelait « Kirovskaïa » en l’honneur de Sergueï Kirov, l’un des principaux dirigeants soviétiques. Il y avait son buste en bronze au bout de la plateforme, mais il fut retiré.

Crédit : ReutersCrédit : Reuters

C’est l’une des rares stations de métro qui porte l’ancien signe soviétique « METRO » au-dessus de l’entrée. Le hall fut conçu dans le style constructiviste. Pendant la Seconde Guerre mondiale, des membres de l’état-major général et des unités anti-aériennes s’abritaient dans cette station. 

Crédit : Legion MediaCrédit : Legion Media

Les trains ne s’y arrêtaient jamais à l’époque. L’entrée mène  à Tchistye proudy, où les Moscovites et les touristes aiment se promener autour de l’étang et dans les avenues bordées d’arbres.

Lire aussi : 

Trésors du métro moscovite: quatre stations incontournables de la ligne verte

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

À ne pas manquer