Koubatchi, le village où survivent les anciens métiers du Caucase russe

Yevgeny Kurskov
Un petit village de montagne au Daghestan vit encore d’un artisanat qui existe depuis des siècles. Le photographe russe Evgueni Kourskov s’est rendu dans la région en mai et a capturé des images de ceux qui perpétuent ces traditions.

 Crédit : Yevgeny Kurskov Crédit : Yevgeny Kurskov

La Russie est si immense que rares sont ceux qui connaissent la vie quotidienne des habitants des coins reculés du pays. 

Crédit : Yevgeny KurskovCrédit : Yevgeny Kurskov

Le village de Koubatchi est situé dans le Caucase du Nord, un territoire marqué par les rivalités politiques et les affrontements militaires. Koubatchi fait partie de la république russe du Daguestan.

Crédit : Yevgeny KurskovCrédit : Yevgeny Kurskov

Installé dans la partie montagneuse de la république, il culmine à 1 750 mètres au-dessus du niveau de la mer. 

Crédit : Yevgeny KurskovCrédit : Yevgeny Kurskov

Selon les statistiques fédérales russes, Koubatchi ne comptait que 3 034 habitants en 2016.

Crédit : Yevgeny KurskovCrédit : Yevgeny Kurskov

Mentionné pour la première fois dans les annales perses au IVe siècle, Koubatchi était naguère l’un des plus grands centres de travail traditionnel du bois, du métal et de la pierre. 

Crédit : Yevgeny KurskovCrédit : Yevgeny Kurskov

Au VIIe siècle, les armes, cottes de mailles, bijoux et autres objets fabriqués par les artisans de Koubatchi étaient très prisés en Transcaucasie et au Moyen-Orient.

Crédit : Yevgeny KurskovCrédit : Yevgeny Kurskov

Ce village de montagne vit toujours grâce à l’artisanat traditionnel. Celui-ci constitue la principale source de revenus pour de nombreuses familles, mais rapporte peu. 

Crédit : Yevgeny KurskovCrédit : Yevgeny Kurskov

Les habitants combinent généralement l’artisanat avec un autre emploi dans le village. Par exemple, un employé de la station-service peut ainsi apporter du travail artisanal à son poste et s’y consacrer quand il a du temps libre. 

Crédit : Yevgeny KurskovCrédit : Yevgeny Kurskov

Les objets fabriqués par les artisans de Koubatchi sont très populaires à travers le Daghestan et dans les régions voisines.

Crédit : Yevgeny KurskovCrédit : Yevgeny Kurskov

Il existe également plusieurs boutiques en ligne proposant de l’argenterie, des souvenirs, des bijoux, des armes et des montres, le tout fabriqué à Koubatchi. 

Crédit : Yevgeny KurskovCrédit : Yevgeny Kurskov

L’esthétique et les traditions des artisans de Koubatchi ont pu survivre car les jeunes générations ne s’empressent pas de quitter leur village.

Crédit : Yevgeny KurskovCrédit : Yevgeny Kurskov

Les jeunes apprennent volontiers auprès de leurs parents et de leur famille. Ils ne songent à partir vers les grandes villes que pour leurs études supérieures, la plupart revenant à Koubatchi une fois diplômés.

Crédit : Yevgeny KurskovCrédit : Yevgeny Kurskov

Si les femmes de Koubatchi ne se consacrent généralement pas au travail artisanal le plus éprouvant physiquement parlant, leur vie n’est toutefois pas confinée aux tâches ménagères traditionnelles pour autant. Par exemple, elles peuvent combiner leurs activités quotidiennes avec la confection de chaussettes en laine aux motifs traditionnels.

Crédit : Yevgeny KurskovCrédit : Yevgeny Kurskov

La langue locale de Koubatchi appartient au groupe Dargwa (famille du Caucase du Nord), mais elle est très différente des dialectes et langues parlés dans les villages voisins, ce qui complique la communication au niveau local. Les habitants de Koubatchi font partie du Daghestan, la république russe la plus multiethnique, et parlent également le russe.  

Crédit : Yevgeny KurskovCrédit : Yevgeny Kurskov

Après une période difficile dans l’histoire du Caucase du Nord, les habitants soutiennent désormais largement l’élite russe au pouvoir. À travers le Daghestan, la population soutient Moscou, car elle a peur des changements et du risque d’une nouvelle guerre.

Crédit : Yevgeny KurskovCrédit : Yevgeny Kurskov

En 2016, 88,9% des électeurs du Daghestan ont apporté leur soutien au parti Russie unie aux élections à la Douma d’État (chambre basse du parlement). C’est l’un des pourcentages les plus élevés enregistrés dans les régions russes.

Lire aussi : 

Derbent, riche d’autres atouts que les lauriers de son âge

Vivre au Daghestan en temps de lutte antiterroriste

 

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.