Avec l’aide de Dieu! Ce que font bénir les Russes

Taras Litvinenko/RIA Novosti
Alors que les prêtres russes bénissent des monastères, des croix et des églises, le pays a une pratique curieuse consistant à faire bénir des serveurs, des boutiques et des armes.

La bénédiction est le processus d’acquisition de la sainteté, le chemin pour être fait ou devenir saint. Étymologiquement, « bénir » comme le mot russe « освящение (osviachtchenié) » signifient littéralement « rendre saint ». L’église orthodoxe russe bénit généralement les nouvelles églises, les croix et l’eau, mais de nombreux autres objets et projets peuvent également être bénis.

Crédit :  Youri Smityuk / TASS Crédit : Youri Smityuk / TASS

Parmi les objets bénis les plus curieux – avions de guerre, chars et missiles. S’ils sont conçus pour tuer dans les guerres, l’église orthodoxe les considèrent comme « nécessaires bien qu’indésirables » sous certaines conditions.

Crédit : Sergei Metelitsa / TASSCrédit : Sergei Metelitsa / TASS

Outre les armes, les prêtres orthodoxes peuvent bénir le drapeau russe, des agents de police et leurs voitures de patrouille, ainsi que des villes entières.

Crédit : ReutersCrédit : Reuters

Des bénédictions pas si uniques portent également sur des stations de métro et des bâtiments.

Crédit : Service de presseCrédit : Service de presse

L’eau bénite, utilisée pour bénir des objets, et les câbles et autres appareils électroniques ne vont pas très bien ensemble, mais de nombreux prêtres continuent à jeter de l’eau sur des serveurs et des ordinateurs.

Crédit : APCrédit : AP

Les routes russes, qui affichent des taux d’accidents en voiture très élevés, peuvent également être bénites.

Crédit : rk.gov.ruCrédit : rk.gov.ru

Pourtant, parmi les cas les plus étranges de bénédiction, on retrouve les robes blanches des médecins et, apparemment, un club de striptease.

Crédit : Taras Litvinenko / RIA NovostiCrédit : Taras Litvinenko / RIA Novosti

La bénédiction des maisons, appartements et voitures est un phénomène répandu chez les Russes croyants. Le coût varie selon le prêtre, car il n’existe pas de liste de tarifs, et techniquement la bénédiction peut être gratuite.

Les prêtres musulmans peuvent également bénir un appartement à titre gracieux. Cependant, les règles de politesse imposent qu’on paie au moins 1 000 roubles (16 euros) pour la bénédiction d’un appartement.

Lire aussi : 

Soif de miracle: en Russie, 20 heures d’attente pour voir des reliques sacrées

La veille de Pâques, les orthodoxes dans l’attente du « feu sacré »

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.