Il n’est jamais trop tard: quand l’amour débarque au troisième âge

Nikolaï Nikolaïev (85) et Valentina Dildina (75) se sont rencontrés à Peter’s Mills, une maison de retraite privée près de Saint-Pétersbourg. Ils sont tous les deux fâchés avec leurs familles qui les ont envoyés ici. Valentina souffre d’amnésie, elle ne se rappelle pas son passé et peut à peine marcher. Nikolaï est très attentionné et l’accompagne partout. « Elle est très gentille et je l’aime. Cette possibilité de prendre soin de quelqu’un dans mes vieux jours et de sentir qu’on a besoin de moi m’aide et donne un sens à ma vie ». // Ce type de relation n’est pas traditionnel en Russie, il est souvent mal vu par la société et même par les proches et les enfants de leurs anciennes familles.

Nikolaï Nikolaïev (85) et Valentina Dildina (75) se sont rencontrés à Peter’s Mills, une maison de retraite privée près de Saint-Pétersbourg. Ils sont tous les deux fâchés avec leurs familles qui les ont envoyés ici. Valentina souffre d’amnésie, elle ne se rappelle pas son passé et peut à peine marcher. Nikolaï est très attentionné et l’accompagne partout. « Elle est très gentille et je l’aime. Cette possibilité de prendre soin de quelqu’un dans mes vieux jours et de sentir qu’on a besoin de moi m’aide et donne un sens à ma vie ». // Ce type de relation n’est pas traditionnel en Russie, il est souvent mal vu par la société et même par les proches et les enfants de leurs anciennes familles.

Yaroslava Tarasova
Déjà à la retraite, mais toujours en quête d’amour ? Ne désespérez pas. Voici des couples russes qui ont trouvé l’amour au soir de leur vie.
Galina Chounina (75) et Alexeï Gordienko (73) se sont rencontrés en 1959 dans la ville russe de Blagovechtchensk, dans l’Extrême-Orient, lorsqu’ils étaient étudiants dans un lycée technique géologique. En 1960, ils ont déménagé dans deux villes différentes, mais sont parvenus à garder le contact. En 1967, Galina Ivanovna a épousé un autre homme et leur correspondance a pris fin. 47 ans plus tard, Galina Ivanovna a contacté Alexeï via les réseaux sociaux ; ce dernier a quitté l’Ukraine pour Saint-Pétersbourg afin d’épouser Galina.
Natalia Alekseïeva (66) et Anatoli Alekseïev (76) se sont rencontrés dans un pensionnat public pour retraités et personnes handicapées. C’est là qu’ils vivent aujourd’hui. Natalia est aveugle depuis l’âge de trois ans et Anatoli est malvoyant. Ils ont tous les deux été placés dans le pensionnat contre leur volonté : la sœur de Natalia avait refusé de prendre soin d’elle, Anatoli s’est retrouvé à la rue et son fils a cessé de lui donner de l’argent. Ils avaient l’habitude de se promener ensemble dans le parc voisin, mais désormais Natalia peine à marcher et ils quittent rarement le pensionnat. // Parfois, le jugement de la famille empêche les personnes âgées d’avoir une nouvelle famille, alors que les sociologues estiment que les relations de couple (y compris les partenariats transgenres) ne peuvent être remplacés par des relations amicales quel que soit le stade de la vie.
Olga Orlova (63) et Sergueï Petrov (65) se sont rencontrés dans une maison privée pour personnes âgées. Ils s’y sont installés volontairement, car ils ne voulaient pas encombrer leurs proches qui devaient prendre soin d’eux. Presque toutes les personnes qui s’installent dans cette maison présentent des déficiences physiques : elles ne peuvent marcher ou parler. C’est pourquoi le couple a peu d’amis ici, mais Olga et Sergueï ont beaucoup de temps libre pour parler, lire et jouer aux jeux de société.
Elena Prochina (61) et Vladislav Nikoulenko (69) se sont rencontrés au printemps 1973 à bord d’un train de banlieue qu’ils prenaient tous les deux chaque jour pour se rendre à Saint-Pétersbourg, pour travailler ou étudier. Vladislav regardait Elena, mais était trop timide pour entamer la conversation. Elena, jeune femme à l’époque, a remarqué son regard et a décidé de passer à l’action. Après plusieurs mois de rencontres, Vladislav a demandé Elena en mariage et elle lui a promis d’y réfléchir, mais peu après, le couple s’est disputé et a décidé de rompre. Ils se sont revus 20 ans après et se sont mariés en cachette.
Nina Choumskaïa (89) et Valentin Paoutov (89) se sont rencontrés quand ils étaient enfants et vivaient au Turkménistan, mais ils ne se côtoyaient pas à l’époque. Plus tard, Nina est devenue chanteuse d’opéra et Valentin acteur. Ils se sont revus à l’âge de 69 ans et se sont dit « oui ».
Alexandra Sbitneva  (80) et Anatoli Choutov (65) se sont mariés il y a 14 ans. Ils se sont rencontrés au centre gérontologique Vichenski à Smolensk, l’une des plus grandes maisons pour personnes âgées de Russie. Anatoli est malvoyant. Il a dû s’installer au centre quand son épouse est décédée. Alexandra a déménagé au centre après la mort de son fils. Le couple n’a pas de proches qui peuvent leur rendre visite. Ils se promènent souvent près du centre gérontologique, mais Anatoli dit que les promenades l’intéressent moins depuis qu’il a complètement perdu la vue.
Lioubov Barbakova (74) et Alexeï Balakhonov (87) se sont également rencontrés au centre Vichenki. Alexeï s’y est installé car il ne voulait pas compliquer la vie de son frère. Il voulait également avoir la possibilité de communiquer avec les gens de son âge. Il a rencontré Lioubov au centre une fois qu’elle s’y est installée et, quelques mois plus tard, ils se sont mariés et ont déménagé ensemble dans une chambre individuelle. Les superviseurs du centre encouragent ce type de mariages et permettent aux jeunes mariés de s’installer dans des chambres individuelles.
Ekaterina Krivotcheïeva (80) et Ivan Petrov se sont eux aussi rencontrés à Vichenki. Ekaterina plaisante en disant qu’elle a gagné son mari à un jeu de cartes. En été, les pensionnaires qui vivent dans cette maison pour personnes âgées aiment jouer aux cartes en plein air. Beaucoup de rencontres se font ainsi. Un jour, alors qu’elle jouait aux cartes, Ekaterina a remarqué qu’Ivan la laissait volontairement gagner et c’est ainsi que leur histoire a commencé. Après plusieurs mois de relation, Ivan a proposé à Ekaterina de s’installer ensemble, mais elle avait des doutes. Ekaterina est handicapée et ne voulait pas être un poids pour Ivan. Il ne s’est cependant pas découragé et ils ont rapidement commencé à vivre ensemble. Ekaterina a des graves problèmes de santé, mais elle est très optimiste. Elle est soliste dans un ensemble de chant. Ivan soutient sa compagne et en prend soin.
Lioubov Bravaïa (65) et Anatoly Bravi (61) se sont rencontrés il y a 20 ans. Ils travaillaient dans la même usine. « Quand j’ai commencé à y travailler, les collègues femmes m’ont demandé si j’avais un mari ou un copain et quand j’ai répondu non, elles ont prédit que je rencontrerais certainement quelqu’un au travail. Elles ne se sont pas trompées. J’ai rencontré Anatoli, qui travaillait comme agent de sécurité à l’usine », raconte Lioubov. Après 20 ans de relation, le couple a décidé de se marier officiellement. C’était le premier mariage pour Lioubov et le second pour Anatoli.