Quand le Baïkal se transforme en terrain de golf

En 12 ans de compétition, plus de 1000 personnes sont venues pratiquer le golf sur la glace du lac Baïkal. Le plus grand tournoi a attiré plus de 150 professionnels et amateurs. En outre, le Baïkal accueillera le Championnat du monde de golf sur glace en 2020.

En 12 ans de compétition, plus de 1000 personnes sont venues pratiquer le golf sur la glace du lac Baïkal. Le plus grand tournoi a attiré plus de 150 professionnels et amateurs. En outre, le Baïkal accueillera le Championnat du monde de golf sur glace en 2020.

Vladimir Smirnov
Chaque année, la couche de glace ininterrompue de la surface du lac Baïkal accueille les golfeurs russes et internationaux pour un tournoi hivernal.
Dans le golf sur glace, le seul élément qui n’est pas blanc est la balle, un point rouge vif qui se détache sur le fond neigeux du fairway (allée). Le parcours, qui s’étend sur environ 2 km, est dessiné à même la glace du Baïkal. Les drapeaux sont placés dans les trous, comme sur un parcours de golf classique. La surface variable du terrain représente un réel défi, avec des fosses couvertes de neige, une glace lisse et de l’eau glacée parmi les obstacles.
Les compétitions de golf sur glace ont lieu près de Listvyanka, un petit village situé à 70 km d’Irkoutsk entouré de forets et de pics montagneux brumeux, sur une bande de terre parsemée de cabanes et de maisons de toutes sortes qui s’étend sur 5km le long de la berge. La seule rivière s’échappant du Baïkal, l’Angara, est à une heure de route.
Dmitri Goreslavsky, de Saint-Pétersbourg, partage son expérience : « La balle s’enfonce dans la neige et rebondit sur la glace. Elle est parfois difficile à retrouver. Le jeu ne ressemble pas beaucoup au golf habituel sur un green, mais il est assurément plus amusant ».
« Je préfère le golf sur glace à la version classique sur herbe, car le lac Baïkal a de nombreux obstacles naturels inattendus », indique Alexeï Popov, qui a participé à la compétition. Les monticules de glace, les avalanches, les « éclats de glace » et les grottes sont taillées et sculptées par le temps et le lac. Le paysage qui entoure les joueurs change au cours de la journée.
« Contrairement au golf sur herbe, le golf d’hiver est imprévisible, ce qui le rend plus intéressant », selon Youri Milvit, président du Comité de la Fédération de Golf de la région d’Irkoutsk. La tenue idéale pour pratiquer le golf sur glace est une combinaison de ski et des chaussures de randonnée équipées de crampons afin de mieux adhérer à la surface gelée du lac.
Le golf d’hiver ne se joue pas qu’en Russie. Des championnats annuels ont également lieu au Canada, en Suède, et au Groenland où les participants jouent parfois par -50°C. En comparaison, le golf sur glace du Baïkal est une partie de plaisir : la température moyenne de la région de Listvyanka ne descend pas au-dessous de -7°C en mars, mais le vent peut souffler jusqu’à 15 mètres par seconde.
« Je suis attiré par le golf d’hiver car il combine les paysages du Baïkal et la chance de pratiquer une activité à l’air libre », exprime Alexandre Kochetkov, chef de la Fédération Russe de Golf.
A part le golf d’hiver, le Baïkal hivernal est idéal pour pratiquer le fatbike, la pêche, les randonnées en jeep, l’escalade et les courses de marathon sur glace. On y organise même des concerts sur la banquise et des bibliothèques sur glace.