1ère GM: le soldat russe inconnu finalement porté en terre

Honneurs aux morts. Les porte-drapeaux.

Honneurs aux morts. Les porte-drapeaux.

Maria Tchobanov
La cérémonie d’inhumation d’un soldat russe inconnu s’est déroulée au cimetière militaire de Saint-Hilaire-le-Grand, dans la Marne, le 22 mars. Sa dépouille avait été découverte dans le champ de Cormicy le 24 décembre dernier. Les experts ont constaté que ce sont des ossements d’un soldat russe tombé le 19 avril 1917 lors de l’attaque du Mont Spin et porté disparu avec ses quelques 700 frères d'armes venus de Russie. Jean-Marc Todeschini, secrétaire d’État auprès du ministre de la Défense chargé des Anciens combattants et de la Mémoire a présidé la cérémonie d’inhumation.
L'ambassadeur de la Fédération de Russie en France Alexandre Orlov et Jean-Marc Todeschini, secrétaire d’État auprès du ministre de la Défense chargé des Anciens combattants et de la Mémoire déposent des gerbes sur la tombe du soldat inconnu.
Les champs de Cormicy où l’ancien militaire Pierre Malinowski a entamé il y a trois ans les recherches des corps de soldats russes disparus. Pierre montre la copie du plan des batailles d’époque.
L'orchestre militaire arrive au cimetière de Saint-Hilaire-le-Grand.
Les porte-drapeaux d'associations d'anciens combattants.
Honneurs au drapeau, revue de troupes devant le cimetière de Saint-Hilaire-le-Grand.
Les représentants de diaspora russe et les militaires français attendent l’arrivée du secrétaire d’État auprès du ministre de la Défense chargé des Anciens combattants et de la Mémoire, Jean-Marc Todeschini.
Arrivée de Jean-Marc Todeschini au cimetière militaire de Saint-Hilaire-le-Grand.
Le cimetière de Saint-Hilaire-le-Grand a recueilli depuis 1917 près d’un millier de corps de soldats russes tombés dans les combats de la Grande guerre, essentiellement durant l’offensive Nivelle.
L’inhumation de la dépouille a été précédée par un office religieux dans la chapelle du cimetière, érigée grâce à une collecte de fonds levés par l'Association du Souvenir du Corps expéditionnaire russe.
Recueillement devant le cercueil avant sa mise en terre.
Les objets ayant appartenu au soldat russe. Des boutons d’uniforme frappés d’un aigle bicéphale et une croix orthodoxe ont été trouvés sur la dépouille.
Des gerbes ont été déposées au monument aux morts pour rendre hommage à tous les combattants russes, connus ou inconnus, tombés en France au cours de la Grande guerre.
Alexandre Orlov, ambassadeur de la Fédération de Russie en France, et Jean-Marc Todeschini, secrétaire d’État auprès du ministre de la Défense chargé des Anciens combattants et de la Mémoire, accompagnent l'arrivée du cercueil avec la dépouille au cimetière.
À Saint-Hilaire-le-Grand, près de la nécropole, un monument érigé par les fantassins du 2e régiment spécial durant la Grande guerre sur les lieux des premiers combats des brigades russes en l'honneur des soldats tombés. Sur l'une de ses faces on lit : « Enfants de France ! Quand l'ennemi sera vaincu et que vous pourrez librement cueillir des fleurs sur ces champs, souvenez-vous de nous, vos amis russes, et apportez-nous des fleurs ».