La vie secrète des Romanov

Nicolas II régna du 1er novembre 1894 jusqu’à son abdication forcée le 2 mars 1917. Le règne de Nicolas II fut marqué par le développement économique de la Russie et l’essor simultané des contradictions socio-politiques et des mouvements révolutionnaires qui déclenchèrent la révolution de 1905-1907 et la révolution de 1917. Il provoqua également la guerre russo-japonaise et engagea la Russie dans la Première Guerre mondiale. / Portrait de « famille » des Romanov dans le parc. Les droits sur cette publication sont la stricte propriété du journal Rossiyskaya Gazeta.

Nicolas II régna du 1er novembre 1894 jusqu’à son abdication forcée le 2 mars 1917. Le règne de Nicolas II fut marqué par le développement économique de la Russie et l’essor simultané des contradictions socio-politiques et des mouvements révolutionnaires qui déclenchèrent la révolution de 1905-1907 et la révolution de 1917. Il provoqua également la guerre russo-japonaise et engagea la Russie dans la Première Guerre mondiale. / Portrait de « famille » des Romanov dans le parc. Les droits sur cette publication sont la stricte propriété du journal Rossiyskaya Gazeta.

Photo de presse
​Ces images montrent le quotidien des Romanov sans pompe ni apparat.
Anna Vyroubova (droite) était la demoiselle d'honneur, la meilleure amie et la confidente de la tsarine Alexandra Fiodorovna Romanova. / Tsarskoïe Selo, Alexandra Fiodorovna et Anna Vyroubova
En janvier 1904, Anna Vyroubova est nommée demoiselle d'honneur et chargée de présider les bals et les sorties de l’impératrice Alexandra Fiodorovna. Devenue amie proche de l’impératrice, elle passera de longues années auprès de la famille royale, l’accompagnera lors de nombreux voyages et sera présente aux cérémonies familiales. En outre, pendant de nombreuses années, elle sera le photographe des Romanov. Sa camera captura les célébrations comme la vie quotidienne de la famille royale. Plusieurs albums photo survécurent jusqu’à nos jours et nous racontent la vie de la famille royale. / Nicolas II dans l’aile des enfants du palais d’Alexandre
Ces photographies montrent la vie domestique des Romanov sans pompe ni apparat. Les enfants jouent au badminton, l’impératrice fait la lecture à la princesse héritière Anastasia... / Le prince héritier Alexis blessé à la jambe, palais Alexandre, l’aile des enfants
Nicolas II et Alexandra Fiodorovna avaient quatre filles - Tatiana, Olga, Anastasia et Maria - et un fils, Alexis. / La grande-duchesse Tatiana, fille de l’empereur Nicolas II, sur le balcon du palais
Alexandra Fiodorovna, l’épouse de l’empereur, en uniforme du Régiment d’uhlans de Sa Majesté : de 1884 à 1917, l’impératrice dirige le régiment
L’unique fils de l’empereur était atteint d'hémophilie, une maladie héréditaire qui empêche l’organisme de contrôler la coagulation du sang, chaque égratignure entraînant de conséquences graves. / L’impératrice lors d’une maladie du prince héritier Alexis
Les princesses Maria et Anastasia (gauche) étaient les filles les plus jeunes et les plus sociables. Encouragée par Anastasia, Maria se mit au tennis, sport devenu populaire peu de temps auparavant. Les filles se laissaient parfois emporter par leurs plaisanteries, renversant peintures et autres objets précieux des murs du palais.
Olga était l’ainée de la famille. Anna Vyroubova se souviendra : « Olga Nikolaïevna était remarquablement intelligente et douée, les études étaient pour elle une plaisanterie, mais elle était parfois paresseuse. Elle avait une forte volonté, une honnêteté inébranlable et une grande franchise, ce en quoi elle ressemblait à sa Mère ». / La princesse Olga (droite) et l’impératrice Alexandra Fiodorovna
Alexandra Fiodorovna au chevet de la grande-duchesse Tatiana. Tatiana Nikolaïevna est malade de typhus et se repose dans l’aile des enfants du palais Alexandre. Hiver 1913.
Olga (3ème à gauche), la plus jeune fille d’Alexandre III et sœur de Nicolas II, est l’une des rares Romanov à avoir échappé aux bolcheviks avec sa famille. Elle vivait en Crimée avec sa mère, son époux et ses enfants dans des conditions qui s’apparentaient à une assignation à résidence. / Nicolas II avec ses filles et sa sœur Olga, un officier et une demoiselle d’honneur avec des skis.
Balade en traîneau autour du Bastion près de la tour Blanche, dans la partie ouest du palais d’Alexandre. Ce parc se trouve près de la ville de Pouchkine, à 680 km de Moscou et à 25 km de Saint-Pétersbourg. Elle est également connue sous le nom de Tsarskoïe Selo.
Nicolas II et sa famille passaient l’essentiel de leur temps au palais d’Alexandre (Tsarskoïe Selo) ou à Peterhof. En été, ils séjournaient en Crimée au palais de Livadia. Tous les ans, le tsar séjournait également sur le yacht Standard, naviguant pendant deux semaines dans le golfe de la Finlande et la mer Baltique. / Le père et le fils, l’empereur Nicolas et Alexis, en uniforme du Régiment de cosaques de la Garde. Balcon du palais d’Alexandre
La princesse Anastasia fut exécutée avec les autres membres de la famille Romanov en 1919. Après sa mort, 30 femmes déclarèrent être la princesse Anastasia qui, par miracle, aurait échappé aux griffes de la mort. Elles furent toutes démasquées en tant qu’imposteurs. / Anastasia dans la chambre à coucher de ses parents. Tsarskoïe Selo, palais d’Alexandre
Les enfants, quatre filles et un fils, furent élevés et éduqués ensemble au palais impérial. / La princesse Olga (gauche) fait la lecture à Anastasia
Les enfants des Romanov. Le Bureau lilas de l’impératrice au palais d’Alexandre.