Le voyage en transsibérien vu par des artistes britanniques

Le voyage du groupe s’inscrivait dans l’initiative TransLit, un programme de résidence d’artistes sponsorisé par le British Council dans le cadre de l’Année de la langue et de la littérature Russie-Grande-Bretagne.

Le voyage du groupe s’inscrivait dans l’initiative TransLit, un programme de résidence d’artistes sponsorisé par le British Council dans le cadre de l’Année de la langue et de la littérature Russie-Grande-Bretagne.

Max Avdeev
Des artistes britanniques traversent l’Eurasie en transsibérien.
Le chemin de fer transsibérien figure dans le Livre Guinness des records, dans trois catégories : longueur totale, nombre de stations et durée de la construction.
Dans le cadre de l’Année de la langue et de la littérature Russie-Grande-Bretagne, un groupe d’artistes britanniques a fait l’expédition dont rêvent tant de voyageurs - une traversée de la Russie en transsibérien avec des arrêts à Ekaterinbourg, Kazan, Novossibirsk et Krasnoïarsk.
Traverser l’Eurasie en transsibérien est sans doute l’aventure ultime de toute une vie et un objectif de choix pour nombre de globetrotters. Les expériences inoubliables éprouvées quand en visitant les sites époustouflants et en découvrant la vie des habitants font du voyage en transsibérien «l’odyssée d’une vie».
Le voyage a démarré le 24 octobre à Moscou. L’équipe internationale a passé 14 jours ensemble, visité cinq villes et parcouru des milliers de kilomètres dans le même wagon. Leurs impressions personnelles, collaborations artistiques spontanées et discussions ont été notées dans un journal anglo-russe publié en ligne.
En décembre, un site Web spécial réunissant toutes les réalisations artistiques inspirées par le voyage, ainsi qu’une vidéo spéciale décrivant le périple, seront disponibles en ligne. Le site comprendra des écrits littéraires et des documents audio et visuels réalisés au cours du voyage.
Le groupe s’est arrêté à Kazan, la capitale de la république russe de Tatarstan, à Ekaterinbourg, dans l’Oural, et dans deux villes du centre de Sibérie - Novossibirsk et Krasnoïarsk, où les passagers ont visité la Foire de la culture du livre de Krasnoïarsk.
« Nous sommes sur un quai, il est 14h et la neige tente de tomber. L’air a une teinte métallique et le vent est si fort que je regrette d’avoir perdu mon chapeau en fourrure à Moscou. Un membre de l’équipe du British Council constate sombrement qu’il fera -20° à Krasnoïarsk à notre arrivée et annonce, tout aussi sombrement, que nos cours de russe commenceront bientôt… », écrit Andrew Dickson (sur la photo), écrivain, critique et spécialiste de Shakespeare.
Le critique littéraire russe Konstantin Milchine (sur l'image) a participé dans une discussion sur la littérature anglaise et russe moderne pendant le voyage sur le légendaire chemin de fer.
« Translit est une merveilleuse expérience de cabaret en tournée, avec des découvertes linguistiques et un apprentissage mutuel permanent. Nous enseignons aux Britanniques et les Britanniques nous apprennent des choses, et tout cela se passe en toute discrétion, en se fondant dans notre voyage partagé », écrit Alica Ganieva (sur la photo), écrivain et critique littéraire russe.
Gruff Rhys, leader du groupe de rock psychédélique Super Furry Animals, a composé des chansons inspirées par le voyage. L’un des opus réinterprète le poème de Maïakovski Le Nuage en pantalon  sous forme de ce que Rhys appelle une « traduction originale basée sur la mode du 21e siècle ».