Monde souterrain : le métro de Moscou vu par un étranger

Entre 2012 et 2014 le photographe israélien Tomer Ifrah a fait plusieurs voyages en Russie pour y réaliser des images des stations de métro de Moscou.

D’abord, le photographe a été impressionné par l’architecture, la lumière, les symboles post-soviétiques parsemés çà et là et, bien sûr, les gens et leur apparence - l’aspect visuel du métro de Moscou dans son ensemble.

Tomer Ifrah est tombé amoureux du métro de Moscou et a passé trois mois à voyager sous la terre froide de Russie.

« J’étais à la recherche d’un projet photographique qui pourrait représenter la ville dans toute sa diversité. Les gens qui se croisent dans le métro proviennent de toutes les classes sociales », explique-t-il.

« C’est le seul endroit dans la ville où l’on peut voir une telle diversité. À l’heure de pointe, on peut croiser des milliers de personnes en quelques minutes seulement ».

« J’ai été épaté par la beauté des stations comme par le style vestimentaire des passagers. Ils m’ont rappelé les anciennes images classiques, mais il y avait parmi eux des jeunes gens avec des sacs de grandes marques ».

Tomer décrit les gens qu’il a rencontrés dans le métro comme introvertis, calmes et pensifs. Parfois, le bruit des pas et les allées et venues des trains étaient la seule chose qu’il entendait dans les stations.

Néanmoins, quand il a demandé à des passagers de poser pour des portraits, ils ont accepté.

« J’espère que ces images ouvriront une petite fenêtre sur une autre réalité et offriront une autre vision de la vie quotidienne de Moscou », explique-t-il.

Tomer capture les splendides intérieurs du métro de Moscou, la lumière, les perspectives, les anciens, les jeunes… Tout et tous, du vétéran de l’Armée rouge à la belle jeune femme russe enveloppée d’un grand manteau de fourrure.

Né en Israël en 1981, Tomer Ifrah s’est lancé dans la photographie d’histoires documentaires en 2007, après son premier voyage en Ethiopie. Depuis, il se consacre à la photographie documentaire et travaille sur des projets de longue haleine dans lesquels il aborde des questions sociales et des histoires de la vie quotidienne.

Il a remporté plusieurs prix pour son travail documentaire sur un éventail de sujets en Israël. A côté de son travail en Israël, Tomer voyage régulièrement à travers le monde pour des missions et des projets documentaires indépendants.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies