Crimée : Massandra, résidence des tsars et des dirigeants soviétiques

Un palais dans le style médiéval chargé d’histoire

Le palais de Massandra en Crimée, ancienne résidence du tsar et l’un des plus beaux monuments de Crimée, étonne et éblouit jusqu’à présent. Initialement, le château appartenait à la famille Vorontsov. Son propriétaire, Semion Vorontsov, était un général d’Alexandre III et membre d’une famille très riche et célèbre proche du tsar.

À l’époque, il ressemblait à un château chevaleresque, mais après la mort de Semion Vorontsov en 1882, la construction fut interrompue pendant 7 ans. La famille impériale des Romanov racheta l’édifice de deux étages inachevé.

L’architecte Maximilian Messmacher reprit le projet de construction. Son principal objectif était de rendre le château sublime. Il le décora d’ornements, balcons, monuments et autres éléments architecturaux.

Le parc avec des allées et jardins fleuris, installé sur des terres forestières, ajouta une touche admirable à l’ensemble.

Les intérieurs demeurèrent largement inchangés. Seules quelques portes furent ajoutées pour rendre les pièces de vie plus accessibles. Il n’y avait pas de chambres opulentes ni de salles de parade, car le château servait surtout pour les vacances.

Le château appartint à Alexandre III, puis à son fils, le dernier empereur russe Nicolas II. Les membres de la famille impériale venaient souvent en visite au château, mais n’y passaient jamais la nuit.

Un réseau de tuyaux et de canaux assurait le chauffage et la ventilation du château.

Après la révolution et la disparition de la famille Romanov, le palais servit de centre de santé pour les patients atteints de tuberculose.

Après la Seconde Guerre mondiale, le palais fut converti en Institut de recherche scientifique pour la viticulture et la vinification Magarach.

En 1948, il devint une résidence des dirigeants soviétiques dont Joseph Staline, Nikita Khrouchtchev et Leonid Brejnev.

En 1992, le palais de Massandra devint un musée. Les visiteurs peuvent admirer le parc, les monuments et les intérieurs avec leurs œuvres d’art, porcelaines et meubles originaux.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies