Un Russe devenu maître de l’art tibétain

Nikolaï Dudko est un artiste formé à l’Université d’art d’Oulan-Oude (Bouriatie) et à l’Académie d’art de Kiev, Ukraine.

En 1986, alors qu’il vivait à Oulan-Oude, Dudko a commencé à apprendre l’art du Thangka, des peintures sacrées bouddhistes tibétaines sur des toiles de coton ou de soie. Ses premiers professeurs étaient des lamas bouriates des temples Dharama-Doddi et Jimba-Jamso.

Un artiste doit passer cinq ans à apprendre cet art dans des temples bouddhistes pour être considéré comme un professionnel. Dudko est parvenu à apprendre les techniques de peinture nécessaires en un an et demi.

Au milieu des années 1990, il commença l’apprentissage d’une méthode de Thangkas différente auprès de lamas bouddhistes en Inde, en Mongolie et au Népal. Sangye Yeshe, l’artiste personnel du Dalaï-Lama, est devenu le maître spirituel de Dudko.

Certaines de ses œuvres sont conservées dans des temples bouddhistes au Tibet, en Mongolie et en Bouriatie.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.

This website uses cookies. Click here to find out more.

Accept cookies