Ces chiens venus de Russie

Le samoyède est une race de chien qui tire son nom des Samoyèdes, un peuple autochtone de Sibérie. Ces éleveurs nomades de rennes utilisaient ces chiens blancs à la fourrure généreuse pour garder les troupeaux et tirer les traîneaux. Le samoyède est aussi appelé bjelkier, notamment en Europe.

Le lévrier russe (barzoï) ressemble à un loup en raison de son dévouement et de son habitude de tenir la tête basse. La différence entre un beagle ou un chien de chasse quelconque et un barzoï est que ce dernier est beaucoup plus rapide, et généralement beaucoup plus rapide que sa proie ; le barzoï attrape les animaux, tandis que le beagle les pourchasse.

Le berger du Caucase (ovtcharka caucasien) est un chien puissant au corps lourd, musclé et à la fourrure épaisse qui le protège contre le climat dur et les prédateurs des moutons.

Le terrier noir russe est une race créée au chenil de l'Etoile rouge sur ordre de Staline. Il sert de chien de police pour garder les prisonniers, et peut s'adapter à toute condition climatique.

Le shepherd de l'Europe de l'Est. En Russie, cette race populaire est entrée dans l'imaginaire du public et est connue comme un chien extrêmement intelligent et loyal dévoué à son propriétaire.

Le husky de Sibérie est une race dont les ancêtres venaient de régions extrêmement glaciales et rudes de l'Arctique sibérien. Les huskies sibériens étaient élevés par les Tchouktches de l'Asie du Nord-Est pour tirer leur lourd chargement sur longues distances dans des conditions difficiles. Ces chiens ont été importés en Alaska pendant la Ruée vers l'or et se sont plus tard répandus aux États-Unis et au Canada.

Il existe de nombreux types de chiens laïka en Russie. Prenons celui de la Sibérie orientale. Le laïka de Sibérie orientale est un chien de chasse naturel utilisé pour une grande variété de petit et gros gibier : écureuil, martre, zibeline, grouse, ours, sanglier et lion de montagne. Ils peuvent également servir de chiens de traîneau.

Le Toy Terrier russe est un petit chien qui a été produit en Russie, à l'origine, du Toy Terrier anglais. Au début du 20e siècle, c'était une race très populaire, mais il ne fut pas élevé en raison de la Révolution (d'habitude, ils appartenaient aux aristocrates). Dans les années 1950, les cytologistes ont commencé à développer le Toy Terrier russe.

Bien que le chien de garde de Moscou ressemble beaucoup au Saint-Bernard, cette race russe allie la beauté et l'intelligence du Saint-Bernard à la polyvalence et l'énergie du berger du Caucase.

L'idée de croiser un chien et un chacal a d'abord été proposée par le biologiste soviétique Klim Sulimov vers la fin des années 1980, l'époque où il travaillait au ministère de l'Intérieur. Par conséquent, ce chien hybride est parfois appelé le chien Sulimov.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies