Tsarskoïe Selo, la grande résidence d'été de la famille impériale

Tsarskoïe Selo se trouve à 25 km de Saint-Pétersbourg. Le complexe palatial de Tsarskoïe Selo est né suite à la libération des terres de Novgorod de la domination du royaume suédois et à la construction de Saint-Pétersbourg.

Pendant deux siècles, Tsarskoïe Selo fut la grande résidence d'été de la famille impériale.  Le complexe palatial de Tsarskoïe Selo est un monument dans le domaine de l'architecture et de l'art des jardins du XVIIIe siècle au début du XXe siècle.

Plus d'une centaine de monuments sont répartis sur ce territoire de plus de 300 hectares : des palais, des pavillons, des ponts et des monuments en marbre ainsi que des édifices exotiques construits dans les styles gothique, turc ou chinois.

« Les forêts où j'ai aimé, où mes sentiments ont grandi,Où la première enfance a fusionné avec la jeunesseEt où, chéri par la nature et le rêve,J'ai connu la poésie, la joie et le calme... », écrivait Alexandre Pouchkine qui a passé sa jeunesse au lycée impérial de Tsarskoïe Selo.

Après la révolution d'Octobre, le complexe est devenu un musée et les autorités ont transformé les plus beaux édifices de la ville en établissements d'enseignement, d'éducation et de santé pour les enfants. En 1918, la ville a pris le nom de Detskoïe Selo.

En janvier 1983, les palais et les parcs de la ville de Pouchkine (ainsi rebaptisée en l'honneur du poète) ont reçu le statut de zone protégée. Aujourd'hui, c'est l'un des itinéraires d’une journée les plus populaires pour les touristes et les habitants de Saint-Pétersbourg.

Il est difficile d'imaginer à quoi ressemblait la ville à son apogée, alors même qu'aujourd'hui, après avoir été restaurée, elle est éblouissante.

Le complexe a beaucoup souffert pendant la Grande Guerre Patriotique.

Pour la petite histoire, les habitants de Saint-Pétersbourg se vexent quand on dit que Tsarskoïe Selo fait partie de l'oblast de Leningrad - officiellement la ville fait partie de Saint-Pétersbourg, mais les voyageurs ont l'impression que Tsarskoïe Selo est très loin de la ville, surtout si on y va en elektritchka (train de banlieue).

Il vaut mieux aller à Tsarskoïe Selo tôt le matin, de préférence avant l'aube, pour passer discrètement le portail que personne ne garde. Ce n'est pas pour économiser quelques centaines de roubles, mais le parc est encore plus beau quand il est calme et désert. Vers 9-10h, les premiers autobus commencent à arriver et le parc est vite rempli de touristes bruyants.

Ces derniers temps, il y a moins de neige en hiver dans le centre de la Russie, mais si jamais il neige, ça vaut vraiment la peine de vaincre la paresse et le sommeil et d'y aller, sans oublier de prendre un thermos avec du thé et les skis.

Dans ce parc, en plus des beaux édifices, on trouve certains tronçons skiables.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies