Une halte à Valdaï, havre de beauté hivernale

Mais ici, la plus insaisissable des frontières est celle entre le ciel et le lac Valdaï. Sa rive opposée, noyée dans le blizzard, borde des eaux prises dans les glaces, balayée par des rafales de neige. Seuls quelques points noirs qui, quand on les regarde de près, s’avèrent être des poissons, troublent la blancheur parfaite de cette page vierge.

Mais ici, la plus insaisissable des frontières est celle entre le ciel et le lac Valdaï. Sa rive opposée, noyée dans le blizzard, borde des eaux prises dans les glaces, balayée par des rafales de neige. Seuls quelques points noirs qui, quand on les regarde de près, s’avèrent être des poissons, troublent la blancheur parfaite de cette page vierge.

Elena Bobrova, Ekaterina Chipurenko

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.