Tcheliabinsk et ses paysages de Mordor

La métallurgie représente le principal secteur industriel de la région de Tcheliabinsk, avec plus de 60% de la production industrielle totale de la région. Tcheliabinsk est l'un des plus grands producteurs de métaux de Russie, et ses paysages industriels émaillés de cheminées fumantes rappellent parfois le Mordor, tout droit sorti du Seigneur des Anneaux.

L'usine métallurgique de Tcheliabinsk est la plus grande usine intégrée de Russie. Elle assure un cycle métallurgique complet qui produit de l'acier de haute qualité.

L'usine de Tcheliabinsk est le cinquième plus grand producteur russe d'acier et de fer dans le secteur du métal laminé, et le premier producteur d'acier inoxydable du pays.

Le site occupe une surface de 22 km² organisés sous forme d'une ville-usine centrée sur un seul type de production. L'usine emploie 17.000 personnes et fait partie du conglomérat Mechel, une entreprise minière et métallurgique russe.

Les hauts-fourneaux de l'usine fonctionnent 24h/24. Les feux ne sont éteints que tous les 10 à 20 ans, lors d'importants travaux de rénovation, car beaucoup d'éléments structurels sont endommagés au fil du temps par l'usure. La température du haut-fourneau atteint les 1 300°C.

En moyenne, l'usine produit de la fonte toutes les 40 minutes. Une fois sorti du haut-fourneau, le métal en fusion est extrait du creuset au moyen d'un puissant jet d'eau. Puis il circule à travers un système de rigoles, et coule jusqu'à la fonderie, où il est versé dans une poche de coulée.

Déversage du laitier. Le laitier est un coproduit ou déchet industriel résultant de la production de métal. Lorsqu'il ne reste plus de métal après lavage, le laitier est jeté avec les scories.

Au cours de ses 70 ans d'existence, l'usine de Tcheliabinsk a déjà produit 175 millions de tonnes de charbon à coke, 120 millions de tonnes d'agglomérés, 200 millions de tonnes de fonte, 270 millions de tonnes d'acier, et exporté 225 millions de tonnes de métaux.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies