Danse avec les renards

Tous les clichés ont été pris par le photographe amateur Ivan Kislov dans la péninsule du Tchoukotka.

La Tchoukotka est une région de l'Extrême-Orient russe. La capitale de la région autonome du Tchoukotka, Anadyr, est située à 6 186 km de Moscou, soit 8 heures de vol.

Âgé de 31 ans, Ivan Kislov, travaille comme ingénieur des mines en Tchoukotka. Il consacre son temps libre à photographier la faune sauvage de la région et la nature. Son objectif immortalise des lapins, des loups, et même des carcajous.

Bien qu'Ivan n'ait jamais étudié la photographie, il a déjà remporté plusieurs récompenses lors de concours photo prestigieux, tels que National Geographic Russie et les Arctic Global Awards.

Ivan s'est confié à rosphoto.com : "À six ans, mon grand-père m'a offert mon tout premier appareil photo. C'était un Kiev rangefinder. Mon père m'a montré les différentes étapes pour développer et imprimer des clichés."

"Depuis, c'est devenu ma passion. J'ai eu mon premier appareil numérique en 2008. Je me suis abonné à des magazines, j'ai lu des livres sur le sujet, et discuté avec des gens qui partageaient mes centres d'intérêt. On peut dire que la photo est une passion qui me suit depuis l'enfance."

Pour les fans de photographie, sachez qu'Ivan utilise un Nikon D800 avec des objectifs 16-35/4, 24-70/2.8, 70-200/2.8.

Le photographe trouve la séance de prise de vues particulièrement intéressante. Il aime surtout observer les animaux à travers son objectif. Le mauvais temps donne à ses clichés un côté intrigant et les rend vivants. Ivan ajoute : "J'adore photographier des animaux, surtout quand il fait mauvais."

"Mes animaux favoris sur les photos sont les renards. Ils ont l'air aussi vrai que nature sur l'image."

Le renard roux est le prédateur le plus répandu de Tchoukotka, il est inscrit par l'UICN sur la Liste rouge des espèces menacées. Les renards de la région se distinguent par une couleur plus claire et une plus grande taille, ce qui caractérise les animaux migrant du sud au nord.

Au nord, et en particulier dans les montagnes, on trouve aussi des renards noirs, ou avec d'autres couleurs comme le brun-noir. Les couleurs de pelage les plus répandues sont un roux flamboyant pour le dos, un ventre clair, et des pattes noires.

Les renards de Tchoukotka se nourrissent principalement de petits rongeurs (mulots, lemmings), qu'ils peuvent même trouver sous la neige. Parfois, ils ne rechignent pas à capturer des oiseaux ou à visiter des poulaillers. Mais c'est beaucoup plus rare que ce que dit la rumeur.

Quand il s'agit d'attraper son prochain repas, l'ingéniosité du renard n'a pas de limites. Il peut faire le mort ou intriguer ses proies par un comportement bizarre.

Les renards peuvent être très patients, ce qui est important puisqu'ils chassent surtout en prenant leur proie par surprise. Mais on a souvent observé des renards se coucher et attendre sur les chemins habituellement empruntés par les lièvres ou les jeunes rennes.

Le renard se nourrit de 400 espèces différentes de plantes et d'animaux, dont des pastèques (au Tchoukotka, elles poussent bien sûr dans des serres). Il peut également se nourrir d'autres fruits et de baies.

Les renards sont très prudents quand des humains s'approchent, et ils fuient ou cherchent un abri. Mais de temps à autre, il se montrent étonnamment confiants.

Nombre d'animaux se comportent comme des humains dans les contes et légendes russes, ils parlent et marchent sur leurs pattes arrières. Chaque animal est aussi associé à un trait de caractère : peureux comme un lièvre, fort comme un ours et rusé comme un renard.

C'est également vrai dans des dictons populaires. “Le renard cache toujours sa queue.” “On n'attrape pas un vieux renard deux fois.” “Un renard est plus malin que sept loups.”

Le mot "renard" peut désigner au sens figuré une personne astucieuse, voire rusée. Mais en voyant ces adorables renardeaux, trouvez-vous vraiment que cela leur correspond ? Nous non plus.

Aucun renard n’a été blessé en prenant ces photographies.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies