Moines bouddhistes dans les montagnes russes éloignées

L’attitude de l’usine d’extraction et de traitement envers le monastère bouddhiste a changé radicalement au 21e siècle. L’usine produit 55 millions de tonnes de fer par an. Elle lance l’exploitation d’un nouveau gisement qui comporte le risque de voir la montagne détruite par les explosions inhérentes. Ils considèrent que le monastère n’a pas sa place sur le Kachkanar.

L’attitude de l’usine d’extraction et de traitement envers le monastère bouddhiste a changé radicalement au 21e siècle. L’usine produit 55 millions de tonnes de fer par an. Elle lance l’exploitation d’un nouveau gisement qui comporte le risque de voir la montagne détruite par les explosions inhérentes. Ils considèrent que le monastère n’a pas sa place sur le Kachkanar.

Andrei Senushkin

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.