12 Voitures concept russes, non destinées à la vente

La VAZ X est une voiture concept expérimentale avec une carrosserie de fourgonnette, apparemment fabriquée par VAZ aux alentours des années 1990. Plusieurs revues spécialisées, y compris des publications étrangères, font mention de cette voiture, bien qu’aucun renseignement détaillé n’en soit disponible. Elle n’aurait été fabriquée qu’une seule fois, et les technologies de pointe dont elle était équipée se sont plus tard retrouvées dans la série VAZ de fourgonnettes, actuellement en cours de construction.

La Lada Rapan est une voiture électrique de construction russe, développée par des ingénieurs et concepteurs au département de développement technique d’AvtoVAZ. Ce modèle expérimental a été lancé en 1998. Le module de commande est, tout comme l’airbag, logé dans le volant. Le modèle a pour la première fois été présenté au Salon international de l’automobile « Paris 98 » à Rome. Le véhicule n’a pas été fabriqué en série ni produit à petite échelle, faute d’infrastructure pour des véhicules électriques en Russie.

Avec la voiture concept Lada Peter Turbo STC, les concepteurs d’AvtoVAZ, sous la direction de Sergeï Sinelnikov, ont fait montre de leur vision d’un monospace doté d’excellentes propriétés aérodynamiques. Détail curieux, le toit n’est pas convexe, mais légèrement concave. Dévoilée en 2000 au Salon de l’automobile de Paris, la conception de ce modèle a rencontré un franc succès auprès des experts étrangers. Mais ce n’était qu’un modèle — les portières qui ne servaient que comme toile décorative ne s’ouvraient même pas. Cette voiture concept n’est jamais sortie de la planche à dessin et se trouve maintenant dans un musée.

La Lada Roadster était le premier ouvrage du concepteur Sergeï Nuzhny de Togliatti, diplômé de la célèbre École d’ingénieure de Espera Sbarro. Avec cette voiture, il voulait montrer son talent sur un modèle « réel ». La Lada Roadster, contrairement aux autres voitures concept russes, est en cours de fabrication (bien qu’en quantité réduite) ; seul bémol est le prix faramineux de son intérieur d’Alfa-Romeo GTV.

La Lada C Concept est un bicorps sport à trois portières, une des voitures résultant de la collaboration entre AvtoVAZ et le constructeur canadien Magna International, à l’origine d’une série de modèles Projet C. Le 6 mars 2007, AvtoVAZ a dévoilé un modèle expérimental au 77e Salon international de l’automobile de Genève, qui a fait l’objet d’excellentes critiques. Le prix de la voiture s’élève à environ 12 000 $ US (RUB 450 000). Le projet a cependant été remis au placard en 2009, suite à la crise économique mondiale.

Une nouvelle série de bicorps Lada 4x4, destinée au marché de détail était prévue pour la fabrication en série autour de l’année 2017-18. Bien que très prometteuse, le géant de l’automobile russe a cependant abandonné le développement de cette Lada Kalina à quatre roues motrices présentée en tant que voiture concept en 2007. La raison évoquée, AvtoVAZ a estimé que l’ajout d’un essieu arrière nécessiterait beaucoup d’améliorations et deviendrait ainsi trop coûteux pour l’entreprise. La prudence étant de mise, le choix s’est plutôt porté sur d’autres modèles.

Au Salon de l’automobile de Paris 2008, AvtoVAZ a présenté des voitures concept sports Lada Révolution III, fruit de cinq années de travail pour développer une nouvelle génération de voitures de sport russes. Le constructeur a effectué une série d’essais sur route en 2009 sur le circuit de Nurburgring en Allemagne. La Lada est équipée d’un moteur turbo Renault F4R774 2.0 litre de 245 chevaux (310 Nm) doté d’un modèle de commande Motec et d’un coupé Porsche. A puissance comparable, la Lada Révolution III atteint des vitesses supérieures à celle de la Porsche Cayman. Toutefois, ce modèle n’a plus activement participé à d’autres courses et n’a jamais été fabriquée en série.

La Cardi Tetra Next, une voiture concept tout terrain pour des loisirs actifs, a été dévoilée pour la première fois en 1997. Cette voiture biplace avec une carrosserie de type Targa est montée sur une carcasse métallique, alors que le châssis est assemblé sur la base de la VAZ-2121 Niva. Bien que destiné à la fabrication en série, le modèle n’a pas dépassé le stade de concept — une autre tentative avortée par l’ingénieur Sergeï Alyshev, en dépit de son rêve de donner de l’élégance à l’industrie automobile russe.

Le cabriolet Cardi Curara de 1998 est une véritable pièce de « haute couture » qui n’existe qu’en un exemplaire. Ce Cardi Curara a été  rêvé par le concepteur Sergeï Alyshev. N’ayant jamais douté du potentiel de l’industrie automobile russe, Sergeï est aujourd’hui un ardent défenseur de la fabrication des voitures russes à petite échelle. Le Cardi Curara, assemblé à la main est une éloquente démonstration de ce concept.

L’automobile Yo est une voiture hybride conçue en Russie. Elle vise à combiner une transmission électrique avec la puissance générée par un moteur à combustion interne à essence et d’un accumulateur capacitif. Ce projet a su compter sur l’appui de l’oligarque russe Mikhaïl Prokhorov. D’après les concepteurs, la production industrielle était prévue pour début 2015. Le projet, selon des sources internes, a malheureusement été abandonné en février 2014.

La ZIL-4112R, aussi connue comme « la Limousine de Poutine », est une voiture destinée à l’échelon supérieur du gouvernement, fabriquée par JSC Depo-Zil. Avec le modèle ZIL-4112R, les concepteurs misaient sur la continuité et le prolongement de la ligne des limousines à représentation, dans lesquelles se sont déplacés plusieurs dirigeants soviétiques et russes, dont Léonid Brejnev, Mikhaïl Gorbatchev et Boris Eltsine. Étant donné l’élitisme de ce véhicule, contrairement à d’autres voitures concepts, il n’a jamais été destiné à la production en série.

La voiture concept russo-balte Impression, fruit d’une collaboration entre le constructeur automobile russo-balte et le constructeur allemand Gerg GmbH, a vu le jour en 2006. Cette voiture a été exposée en Europe au Concours d’élégance de Villa d'Este de 2006 et au Salon de l’automobile de Genève de 2007. Le constructeur Gerg GmbH, situé près de Munich, a prêté son site de production à ce projet. Quelques caractéristiques intéressantes de ce modèle sont les lumières LED et son toit à transparence variable. Ce véhicule devait être produit en petits lots de 10 à 15 par an, pour un prix situé aux alentours de 1,8 million de dollars US. En dépit de nombreuses commandes reçues, la production n’a jamais démarré.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies