Les couchers du soleil à Vladivostok

Baignée par la mer du Japon, la ville extrême-orientale russe de Vladivostok, capitale du Primorié, est célèbre pour son relief fortement dessiné et sa luminosité des plus singulières, comme le prouvent ces envoutants clichés.

Vladivostok, situé à 130km de la frontière avec la Corée du Nord, est l’une des villes les plus à l’Est de la Russie.

Il y a à peine quatre ans, la ville ressemblait à un poste de frontières abandonné, mais grâce au sommet de l’APEC en septembre 2012, c’est aujourd’hui une ville moderne et l’une des plus intéressantes à voir en Russie.

Vladivostok est une ville dynamique qui allie l’ancien et le moderne. La ville est bâtie sur plusieurs montagnes pointues qui surgissent de la mer comme des chutes d’eau glacées.

Des vieilles cabanes en bois voisinent des immeubles d’habitation soviétiques en béton. Des casinos flambant neufs illuminent les allées aux éclairs de néon, alors que les pétroliers et les navires militaires vont et viennent au port.

Il y a tout juste quatre ans, la ville de Vladivostok ressemblait à un poste de frontières abandonné; les feux manquaient à de nombreuses intersections, et les trottoirs étaient délabrés.

Mais, comme la ville devait accueillir le Sommet de l’APEC en 2012, des projets de construction massifs ont permis de moderniser la ville qui arbore de nouvelles rues et des feux piéton, ce qui rend la ballade dans cette partie de la ville vraiment agréable.

Le nouveau pont Rousski, actuellement le pont à haubans le plus large du monde, surplombe la mer et relie Vladivostok à l’île voisine Rousski qui a accueilli le sommet de l’APEC l’an dernier.

Le brouillard qui se lève sur l’océan et les cliquetis des vieux trams dans les rues de la ville poussent de nombreux touristes à baptiser Vladivostok « le San Francisco russe ». Désormais, la ville a aussi son pont emblématique.

A seulement une heure de décalage par rapport à Sidney, Vladivostok est la destination idéale pour les Australiens qui souhaitent avoir un aperçu de la Russie moderne.

Si vous vous rendrez en Extrême-Orient en vacances ou pour le travail, ou si vous venez de terminer le voyage, péniblement long, à bord du Transsibérien au départ de Moscou, vous serez ravi de passer quelques jours ici.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies