Des jambes qui donnent des ailes

Cette série de photos a été prise par Sergueï Alexandrov entre 2006 à 2009 pendant ses années d’alpinisme intense. C’est lors d’une de ces ascension (mont Elbrouz dans le Caucase en 2009) que Sergueï a fait une chute qui lui a coûté ses deux jambes.
Les commentaires sous les photographies sont des extraits de textes écrits par Sergueï Alexandrov pendant ces ascensions // Chaque instant ici fait ressentir la vie plus fortement que des milliers d’années de vie normale.
A chaque pas, je m'approche de la limite du danger, j'ai trop passé de temps avachi dans le canapé.
Vous avez déjà vu naître les dragons de la nuit polaire, ces serpents de glace au dard brûlant de froid.
La nuit polaire : le vent souffle sans répit, lève les flocons et les condense en infimes étincelles d’acier, d’abord en un nuage de brume puis en un ouragan menaçant.
Je ne ressens pas la peur. La mort est si proche, mais je ne lui ai jamais regardé dans les yeux avec autant de légéreté et de clarté...
Je suis en vie ! Le bonheur de sentir chaque battement du coeur, chaque souffle. Chaque parcelle de mon corps ressent cette force, cette joie incommensurable d’exister.
Tout mon être tend à la rencontre du vent du nord ! C’est l’essence même, perdue, oubliée...
La montagne ! Je ne peux m’empêcher de le clamer. Les épines de glace, de métal, de feu, ce vent glacial indompté, insurmontable. Pas d’abri à l’horizon.
Ces rafales d’écailles montent en puissance et fouettent toujours plus fort les voyageurs impuissants.
Ma poitrine est trop faible... la limite est atteinte, au delà de laquelle je ne puis plus contenir toute cette vie... Je m’incline, Vent du Nord et je m’en vais... mais encore et encore je me lèverai de mon canapé pour revenir vers toi. Peut-être un jour, je parviendrais à te respirer à pleins poumons.