L’Arctique en mode camouflage

PhotoXpress
En décembre 2014, la Russie a créé son cinquième District militaire, couvrant la région arctique. Il comprend des forces sous-marines et terrestres, l’aviation navale et la défense aérienne de la Flotte du Nord. Quel chemin parcouru par la présence militaire russe dans l’Arctique en un an ?

L’armée russe est de retour en Arctique et restaure les bases et les aérodromes soviétiques abandonnés dans les années 90. Une partie de l’infrastructure, composée de bases militaires uniques en boucle fermée permettant aux militaires de se déplacer entre les bâtiments administratifs et les bâtiments de service sans devoir en sortir, a été érigée dans l’Arctique en un an à peine.

À ce jour, le principal groupe d’armées du nouveau commandement est déployé sur les territoires insulaires russes dans l’Arctique, notamment en Nouvelle-Zemble, sur les îles de Nouvelle-Sibérie, l’île Wrangel, ainsi qu’au Cap Schmidt. À terme, 13 aérodromes, un terrain d’essai terrestre d’aviation et dix bases techniques radars et bases de guidage de l’aviation devraient être construits dans l’Arctique.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.