Forum de Sotchi : Kaliningrad, un territoire stratégique axé sur les productions de niche

Qu’est-ce qui se développe en temps de crise ?

Dans l’oblast de Kaliningrad, trois secteurs affichent cette année une croissance stable malgré la crise : l’agriculture et la transformation alimentaire associée. Les investissements dans ce secteur ont été multipliés par 2,5 en 8 mois.

La pêche et la transformation du poisson ont crû également, notamment grâce à l’augmentation de près de 79% des quotas de pêche. Cela a permis de remplacer les produits importés auparavant de Norvège.

Et enfin, le tourisme intérieur. 90% des touristes qui visitent Kaliningrad sont russes.

Quels atouts la région fournit-elle aux entreprises spécialisées dans la consommation intérieure comme dans l’export ?

« Notre culture entrepreneuriale est différente de celle de la partie centrale du pays, et avec notre position géographique, presque toutes les entreprises de notre région travaillent à l’export », raconte Anastasia Kouznetsova. Ainsi, la région a développé de nombreuses compétences dans le domaine de l’administration douanière, de la certification et de la traduction des règlements qui permettent de faciliter l’accès au marché intérieur russe.

Par ailleurs, la région est confortable pour les coentreprises spécialisées dans l’export en raison de la proximité géographique des États étrangers et de l’expérience accumulée dans le travail avec les missions commerciales.

« En outre, la région relève d’une Zone économique spéciale et, l’année prochaine, nous obtiendrons un nouveau paquet d’avantages : le remboursement des tarifs ferroviaires, des mesures de soutien à la création de nouveaux emplois – tout cela permettra aux entreprises de réduire le cycle de retour sur investissement », précise la ministre de l’Économie de l’oblast de Kaliningrad. 

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.