Quel est le regard des Russes envers la vaccination contre la Covid-19?

Evgueni Sinitsyne/Xinhua/Global Look Press

Russia Beyond désormais sur Telegram ! Pour recevoir nos articles directement sur votre appareil mobile, abonnez-vous gratuitement sur https://t.me/russiabeyond_fr

Alors qu'à Moscou une semaine chômée a de nouveau été introduite face au rebond de nouvelles contaminations, le pays poursuit depuis plusieurs mois sa campagne de vaccination. Comme partout ailleurs, cette dernière ne se fait toutefois pas sans une nette divergence des esprits, que met en lumière une récente enquête de l’Institut panrusse d’étude de l’opinion publique (VTsIOM).

Tout d’abord, 60% des sondés indiquent avoir une vision positive (31% d’« assurément positive » et 29% de « plutôt positive) de la vaccination de masse de la population russe contre la Covid-19, en opposition à 22% d’avis négatifs (12% d’« assurément » et 10% de « plutôt »). 15% se disent en outre indifférents. Il est ici à noter que la part des opposants apparait moindre par rapport à un précédent sondage réalisé en janvier, au profit tant des soutiens de la vaccination que des indifférents.

En ce qui concerne leur situation personnelle, 17% ont affirmé s’être déjà fait vacciner (ils étaient 11% fin avril). 22% ont de leur côté déclaré qu’ils seraient « probablement » prêts à le faire ; 16% ont souligné qu’ils le feraient « assurément ». A contrario, 26% ont admis être « assurément » (et 16% « probablement ») certains de ne pas s’y soumettre.

Parmi les raisons invoquées par ceux ayant envisagé la vaccination, les principales sont la peur de tomber malade et de contaminer autrui (13%), le désir de se protéger soi et ses proches (5%), la confiance en la vaccination et l’habitude de se faire toujours vacciner (4%), le désir d’être en bonne santé/la prophylaxie (4%). Dans l’autre camp, les motifs cités par les opposants sont le manque de recul sur le vaccin (8%), la peur des effets secondaires (8%), le manque de confiance (5%), l’absence de désir ou de nécessité (4%).

Enfin, 53% des participants à l’enquête jugent suffisante la quantité d’information disponible au sujet du déroulement de la vaccination, loin devant les 11% la considérant trop partielle.

Ce sondage a été réalisé le 6 juin auprès de 1 600 citoyens russes âgés de plus de 18 ans.

Pour rappel, c’est le 18 janvier qu’a débuté en Russie la vaccination de masse. Actuellement, quatre préparatifs, tous de conception nationale, ont été homologués par le pays : le Spoutnik V et le Spoutnik Light, élaborés par l’Institut moscovite Gamaleïa, l’EpiVacCorona du centre sibérien Vektor, et le CoviVac du centre Tchoumakov.

Dans cet autre article, nous vous narrions comment s’est déroulée la première vaccination de l’histoire russe.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies